C’était aux environs de 11 h qu’un hélicoptère de l’armée guinéenne ayant à son bort deux membres  d’équipage s’est écrasé ce mardi, 06 aout 2019, juste derrière l’hôtel Omono à Kaloum, a dit le directeur de la communication de l’armée, Aladji Cellou Camara sur Facebook.

Sur sa page Facebook , le directeur de la communication de l’armée, Aladji Cellou Camara a indiqué que « Ce 6 août 2019, aux environs de 10h30, un hélicoptère de type « Écureuil » de l’armée de l’air guinéenne s’est abîmé aux larges de Conakry, avec deux membres d’équipage.La marine nationale s’est immédiatement déployée sur les lieux pour mener les recherches avec une équipe de plongeurs-sauveteurs. Ces recherches se poursuivent activement ».

Le patron de de la communication de l’armée, Aladji Cellou Camara a également écrit que « le ministre de la Défense nationale et l’État-major général des Armées sont mobilisés à cet effet ».

Nous avons tenté mais en vain de joindre à plusieurs reprises, le directeur de la communication de l’armée, Aladji Cellou Camara, pour de plus amples informations, suite à ce crash de cet un hélicoptère de type « Écureuil » de l’armée de l’air juste derrière l’hôtel Omono dans la mer à Kaloum.

Depuis, les recherches se poursuivent avec acharnement dans la zone concernée. Piroguiers et artisans de mer sont tous mobilisés pour réussir à sortir des eaux les deux pilotes victimes et l’engin militaire. Rien n’est négligé, l’on fait appel même aux valeurs traditionnelles, avec un tronc de bananier pour servir de boussole pour retrouver les naufragés.

Selon les superstitions des pêcheurs, les troncs de bananiers ont effectivement un magnétisme sur les corps et permettent très souvent de retrouver des naufragés.

Affaire à suivre !

Copyright © 2019 JMI JustinMorelJunior.Info     

Comments

comments