Kerfalla Kanté décédé? J’ai envie de dire, non c’est pas possible, et là j’ai mes raisons; mais je ne puis le dire car convaincu que Dieu a ses secrets et que « Dieu est la grandeur »
La veille même, assis vers 18h , devant mon ordinateur, à l’espace culturel chez JMJ-MAGUY, Kipe Dadia, je revoyais les titres de certains vidéos clips guinéens, quand, subitement je tombe sur « Mansaba » de Kerfalla Kanté, une chanson que j’adore à cause de son contenu.
Qu’est-ce qui me prend encore, et quelque chose d’inhabituel, j’appelle deux collègues de service, en leur disant, venez vous asseoir à côté et écoutez le contenu de cette musique. Puis d’ajouter, c’est à cause de cette musique que feu le président Lansana Conté a cherché à rencontrer Kerfalla Kanté, par le biais du ministre de la jeunesse d’alors, Kader Sangaré, qui à son tour avait mandaté l’actuel directeur national de la culture, Jeannot Williams de lui retrouver Kerfalla Kanté et de le faire venir. A l’occasion le président lui offrit une superbe voiture, pour le récompenser de sa belle comùposition, profonde de ferveur religieuse.
Bref après l’écoute du vidéo clip avec les deux collegues, je leur dis « attendez d’ailleurs, j’appelle tout de suite Kerfalla… »
Et du coup, Kerfallah décroche le téléphone, je dis encore à mes collègues, je mets sur haut parleur, afin que vous écoutiez, comme si quelque chose m’entraînait à faire tout ce qui n’était pas habituel …
– Allô mon cher frère Kerfalla!
– C’est qui?
– C’est Tabassy Baro
– Allô mon grand, ça fait longtemps, content de t’entendre grand Baro
– C’est comme moi. D’ailleurs dès après la saison des pluies, je te recontacterai afin que ton groupe joue les vendredis dans notre espace culturel chez JMJ-MAGUY, car c’était le jour réservé à feu Kémoko Kouyaté, car c’est maitre Barry et son Africain Groove qui jouent tous les samedis
– Intéressant mon grand, donc j’attendrai ton appel, j’y allais d’ailleurs souvent au temps de Kemoko, mon frère et homonyme de mon père.
Quelque chose de mystérieux pourtant me poussait à parler très longtemps avec Kerfalla; là encore Dieu en a le secret.
Bref le lendemain matin je quittais Koloma pour Kipe, quand je vois mon frère Djessira Condé le grand journaliste culturel de la RTG. Encore là, je gare et je dis: mon frère, monte je te dépose à la RTG. À peine dans la voiture:
– Eh mon frère Baro, mes condoléances pour le décès de Kerfalla Kante; je sursaute au volant et je demande, quel Kerfalla ? Kerfalla Kanté reprend il.
Alors là je ne savais plus où j’étais et je lui raconte mon coup de téléphone d’hier à 18h à Kerfalla. J’arrive au service, à l’espace, c’est la réaction de mes collègues qui a failli m’a donné les larmes aux yeux : « Tonton Tabassy, c’est pas avec lui tu parlais hier ? Eh bon Dieu, on a entendu tout ce qu’il disait » Et oui c’est ça encore la vie.
« Aujourd’hui déjà préparons demain, car personne n’a un contrat avec Dieu, ainsi nous ne serons jamais surpris »
Tabassy BARO pour JMI
JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments