Le coordinateur du mouvement Elazologa Mamadi Onivogui, convoqué le 11 juillet 2019 à la maison centrale de Conakry, pour la protestation contre un éventuel 3e mandat en faveur du Pr. Alpha Condé, a été auditionné ce mardi 16 juillet 2019, en présence de son avocat.

Au sortir de cette audition, l’avocat du client Me. Souleymane Barry a souligné que : « Notre client Mamadi Onivogui, coordinateur du mouvement Elazologa, a été convoqué le 11 juillet 2019, à la maison centrale de Conakry. Ce qu’on a déploré, c’est que sur la convocation devrait figurer l’infraction pour laquelle il a été convoqué. Mais, on a juste mentionné sur la convocation pour enquête. Après il s’est avéré qu’il s’agit d’une affaire civile, une affaire de motocross perdue, que la société Sati Bermani avait donné à un jeune pour qui notre client s’était porté garant. On ne devrait même pas appelé notre client pour ça! »

Plus loin, Me. Barry a précisé que n’est pas pour une affaire de protestation du contre le 3e mandat du Pr. Alpha Condé que son client a été interpellé à la maison centrale de Conakry : « puisse que le flou a été entretenu par la convocation de base ».

Pour clore, Me. Souleymane Barry a instruit aux militants du mouvement Elazologa, d’être sereins, d’exercer et d’utiliser les droits constitutionnels qu’on a en Guinée, dans un cadre pacifique. Il a aussi dit aux institutions du pays d’agir selon les règles de procédure, pour éviter les cafouillages.

De son côté, Robert Kaliva Guilavogui, membre dudit mouvement a mentionné que « la convocation de notre coordinateur a suscité beaucoup de questions, c’est pourquoi nous avons saisi notre pool d’avocats pour nous accompagner. Nous ne cèderons pas aux intimidations! », conclu-t-il

 

Oumar KEITA pour JMI

JMI  © Copyright . JustinMorel.Info 

Comments

comments