L’affaire du projet concernant une nouvelle constitution en République de Guinée devient une préoccupation majeure pour de nombreux acteurs politiques, de la société civile et des droits de l’homme.

C’est le cas  de l’avocat à la cour et membre de l’Organisation Guinéenne des Droits de l’Homme (OGDH), Hamidou Barry, qui a déclaré dans un entretien accordé à notre rédaction que «le projet de la nouvelle constitution n’est pas pour nous une préoccupation mais,  le départ d’Alpha Condé que nous demandons…». 

Parce selon lui, depuis son accession au pouvoir en 2010, plusieurs facteurs de développement  socio-économiques  sont en baisse notamment, la monnaie qui connait une inflation graduelle, les droits humains sont bafoués et le taux de croissance du chômage indéterminé, sans oublier les infrastructures restent à désirer. Me Barry affirme que cela est extrêmement  grave et inconsommable pour notre pays .

Pour  le juriste, Me Hamidou Barry, le problème du projet de nouvelle constitution ne devrait pas être un débat majeur pour certains acteurs politiques et de la société civile car, le problème: « c’est de trouver les voies et moyens légaux pour tourner définitivement la page Alpha Condé dans la gestion du pays ».

Léon KOLIE pour JMI     

JustinMorel.Info Copyright © JMI           

Comments

comments