Le Mouvement Won Naa Kéri (MWK) 2020, a rendu publique une déclaration devant un parterre de journalistes, à la maison de la presse sise à Kipé dans la commune de Ratoma, déclaration  au cours de laquelle ledit mouvement a expliqué sa position face à toute modification de la Constitution.

Au cours de cette  rencontre, le président du MWK, M. Aly Kansory Manet, a indiqué, que face aux multiples encours visant à tripatouiller notre Constitution, son mouvement revendique son appartenance au Front National pour  la  défense de la Constitution (FNDC) et sa communauté idéologique avec ce dernier, entend mettre tout en œuvre pour barrer la route aux promoteurs d’un éventuel troisième mandat en République de Guinée.

« Et ce, en vertu de l’article 27 de notre Constitution qui stipule qu’en aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels consécutifs ou non ».

Plus loin, M. Kansory a fait savoir que son mouvement s’inscrit dans le registre des défenseurs de la Constitution et ne cessera jamais de dénoncer devant l’opinion publique nationale et internationale,  toutes celles et tous ceux qui, pour des intérêts sordides et égoïstes sont en train d’œuvrer pour l’instauration dans notre pays d’une dictature en sapant et en foulant aux pieds tous nos acquis démocratiques.

« Le MWK 2020, ne manquera pas de rappeler aux forces de défense et de sécurité une des dispositions fondamentales de notre Constitution en son article 6 qui stipule ‘’nul n’est tenu d’exécuter un ordre de manifestement illégal. Nul ne peut se prévaloir d’un ordre reçut et d’une instruction pour justifier des actes de tortures, de services ou de traitement cruels, inhumains ou dégradants commis dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions », rappelle-t-il.

Pour terminer, le conférencier a laissé entendre que le MWK condamne avec dernière énergie toutes les violences orchestrées à l’encontre des défenseurs de la Constitution, et interpelle par la même occasion la Communauté Internationale pour que justice soit rendue et que les commanditaires et auteurs subissent les rigueurs de la loi.

Oumar KEITA pour JMI

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments