Dans le cadre du programme ‘’Intégra’’ qui vise va à freiner la migration irrégulière, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes (MJEJ) Mouctar Diallo, a présidé mardi 18 juin 2019 à Conakry, l’atelier du Programme d’Appui à l’Intégration Socio-Economique des Jeunes en Guinée (PAISEJG), dans un réceptif hôtelier de la place.

Financé par l’Union Européenne (UE), les objectifs de dudit atelier visent, à présenter la feuille de route de l’ITC ou le Centre du Commerce International (CCI) en vue de favoriser l’emploi des jeunes au niveau des filières agricoles et agroalimentaires en Guinée. S’inscrivant dans le cadre du PAISEJG, le centre prévoit d’accompagner et de soutenir 40 entreprises et groupements dans le développement de leurs activités de transformation alimentaire et la création d’emplois.

Dans son intervention, M. Mouctar Diallo, représentant du ministre du Commerce (MC), a souligné que la création de richesse et la lutte contre le chômage des jeunes est l’une des priorités du gouvernement guinéen, tels qu’a prôné le chef de l’Etat le Pr. Alpha Condé.

« Ce matin nous procédons à la validation d’une feuille de route sur l’agroalimentaire dans le cadre du projet ‘’Intégra’’ qui, est un important programme du gouvernement guinéen et de l’UE qui vise à freiner, à réduire la migration irrégulière ont sont victimes les jeunes de Guinée aujourd’hui », précise-t-il.

De son côté, la représentante de l’UE madame Cécille Benhamou a fait savoir,  que ce programme est financé dans le cadre de Fond Fudiciaire d’Urgence (FFU). « Comme vous le savez certainement, la Guinée étant des premiers pays pourvoyeur d’immigrations et de migrations clandestines irrégulières, donc l’idée avec le FFU était d’accompagner la Guinée pour essayer d’améliorer les conditions de vie au pays pour éviter que des jeunes prennent des routes les migrations irrégulières où souvent ils y perdent la vie », ajoute-t-elle.

Pour le gestionnaire du programme ‘’Intégra’’ au CCI, M. Sadiq Syed, a mentionné que cette feuille de route a été proposée pour  le secteur agroalimentaire. « On a fait vraiment une recherche, un tour dans les 33 préfectures du pays, et on a repéré 13 filières potentielles pour le secteur agroalimentaire dans lesquels nous allons travailler et on a repéré 40 entreprises dans les 24 régions et 4 communes de Conakry pour recevoir l’appui du programme Intégra. », conclu-t-il.

 

Oumar KEITA pour JMI 

JMI © Copyright -JustinMorel.Info  

Comments

comments