Pépé Francis Haba, président par intérim du parti UGDD, a accordé cette semaine une interview exclusive à notre r2dqction. Le jeune politicien s’oppose vivement à une éventuelle modification de constitution car selon lui, il y a la confusion de certains hauts cadres du parti au pouvoir, pour permettre au président Alpha Condé de continuer à diriger le pays après 2020, c’est-à-dire après son second et dernier mandat.  

JustinMorel.Info : Il y a un débat sur table actuellement, celui relatif à une éventuelle modification de la Constitution, quel en est votre avis ?

Pépé Francis Haba : Nous l’avons affirmé haut et fort à l’UGDD que nous sommes opposés à toute tentative de tripatouillage constitutionnel, visant à maintenir le vieux président Condé au pouvoir, au-delà de 2020. Nous sommes opposés, et personnellement, j’y suis opposé. Je suis membre de l’opposition républicaine et je suis membre aussi du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Donc, en aucun cas et en aucun moment, je ne céderai.

JustinMorel.Info : Quelles propositions vous envisagez pour ne pas que cette Constitution ne soit pas modifiée.

Pépé Francis Haba : La Constitution actuelle peut être touchée, elle peut être révisée, amendée et adaptée aux conditions politiques, à la vie politique du moment. Parce qu’aucune Constitution ne peut être figée dans le temps. Et ceci dit, nous n’accepterons pas n’est-ce pas,étant donné que l’article 27 de l’actuelle Constitution est clair, celle que  le Pr. Alpha Condé a juré de respecter. Nul ne peut faire deux mandats… La Guinée de 20 ans et de 50 ans, ce n’est pas la Guinée d’aujourd’hui. Les Guinéens sont assoiffés du changement, les citoyens sont assoiffés du changement positif dans leurs conditions de vie. Et, ceci dit, en tout cas, ils n’accepteront pas que quelqu’un qui a montré toutes ses limites de gestion de la chose publique pendant les  9 ans,  tente de se maintenir au pouvoir. Nous savons qu’une nouvelle Constitution, ça ouvre un boulevard pour Alpha Condé, pour se présenter à un nouveau mandat.

D’ailleurs, nous lutterons, nous nous battrons  avec tous les Guinéens épris de paix et de justice pour ne pas que ce projet qui a d’ailleurs commencé à atteindre  gravement la paix sociale, la stabilité de notre pays, voit pas le jour. On a besoin d’un développement harmonieux dans tous les secteurs. L’opposition républicaine coalisée, est en train d’appuyer le FNDC, pour que de concert, la lutte puisse être commune, elle puisse être efficace et qu’elle puisse donc empêcher toute tentative de mise en place d’une nouvelle Constitution. Et, je  pense qu’ils n’arriveront pas à mettre en place cette nouvelle Constitution. Ça, je ne l’imagine même pas parce que cela, équivaudrait à ramener la Guinée à l’époque, où tout le monde sortait dans la rue pour s’opposer au tripatouillage constitutionnel. Je pense que les Guinéens ont tiré les leçons du passé, d’ailleurs, le préambule de notre Constitution le dit avec fierté.Il faut qu’on tire les leçons du passé, il ne faut plus qu’on laisse des gens mourir au pouvoir.

JustinMorel.Info : quel message final !

Pépé Francis Haba : C’est d’appeler à la raison nos frères, nos sœurs du peuple de Guinée, tous ceux qui sont en train d’être manipulés, c’est de leur dire: écoutez, c’est de l’argent public, de ne pas céder à ces manipulations, de contribuer plutôt à stopper l’hémorragie financière, de se  préoccuper de leurs conditions quotidiennes de vie, de se préoccuper de la façon dont le pouvoir devrait rapidement améliorer la qualité de leur vie, les écoles, les routes, ainsi de suite. Au lieu de venir faire des déclarations de soutien à une Constitution qu’ils n’ont jamais vue, pour une Constitution qui ne verra pas jour en Guinée.

 

Interview réalisée par Léon KOLIE pour JMI      

JMI  © Copyright . JustinMorel.Info 

Comments

comments