Face à la dramatique situation socio-politique qui  prévaut dans le pays  notamment, la question relative à une éventuelle modification de la  constitution, qui laisse entrevoir un probable troisième mandat du chef de l’Etat, Dr Koureissy Condé a tenu a dire ce jour sa part de vérité.

Comme tous ceux opposés à ce projet  d’une nouvelle constitution, l’activiste de la société civile devenu leader d’un parti politique, Dr Koureissy Condé, a déclaré ce jeudi, 23 mai 2019, lors d’une conférence de presse  tenue à Kipé : « Nous ne cautionnons pas un troisième mais, mon parti ARENA voudrait un débat ouvert sur une éventuelle modification totale de la constitution ».  

Précisant ses idées, Dr Koureissy explique : «La question d’un troisième mandat ne se pose pas pour nous. Nous voulons un Etat stable, démocratique, dans le respect de la loi et dans un souci de consensus. Nous sommes intéressés par une nouvelle constitution, parce que nous avons des choses à dire» a lancé  Dr Koureissy Condé.

Attestant que la constitution en vigueur a des insuffisances, lui qui a été secrétaire général du Conseil national de la transition, ayant voté celle-ci, Dr Koureissy Condé déclare que le débat sur l’adoption d’une nouvelle constitution est tout à fait logique. Mieux, selon lui, c’est un droit pour le président de la République de questionner les Guinéens sur la constitution.

«L’ARENA veut participer au débat sur le contenu de cette constitution. Nous ne voulons pas de présidence à vie, nous voulons l’équilibre des pouvoirs, la création d’un pouvoir parlementaire, où les pouvoirs du futur président et les pouvoirs de la majorité doivent se compléter »,  a détaillé le leader du parti ARENA.

Dr Koureissy Condé a également  appelé  à la mise en place d’un comité ad hoc, un organe consultatif inclusif, pour préparer cette nouvelle constitution qui ne doit pas être imposée.

A noter que Koureissy Condé dit être opposé à un troisième mandat.

 

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments