«L’actuelle constitution éditée  par  le CNT connait beaucoup d’insuffisances, et elle confisque les libertés fondamentales des citoyens guinéens. C’est pourquoi, nous membres de l’ANC, disons oui à une nouvelle constitution ! », a   déclaré ce mercredi, 22 mai 2019, un membre influent de la Plateforme « Alliance pour une Nouvelle Constitution »  (ANC),  Abdoulaye Niane, lors d’une conférence de presse  tenue à la Maison commune des journalistes, à Kipé dans la commune de Ratoma.

Dans une communication assurée, le conférencier, Abdoulaye Niane a également indiqué que : « cette constitution qui nous régit, n’est pas l’émanation du peuple de Guinée, mais plutôt, elle a été conçue dans un régime d’exception notamment, au règne du CNDD ».

Car, dit-il : « à cet effet, nous peuple de Guinée,  devons profiter de cette opportunité que nous offre les gouvernants actuels du pays,  pour que notre constitution soit changée, afin qu’elle soit réellement  le reflet  d’un pays de droit, digne de ce nom ».

Lui posant la question sur l’article relatif à la  limitation des mandats au sein de l’actuelle constitution, Abdoulaye Niane a laissé entrevoir que « seul le peuple de Guinée donnera sa voix le jour  d’un éventuel referendum ».

A noter que les membres de la FNDC, réunis ce mardi au siège de la PCUD à Kipé, ont  interpellé l’opinion nationale et internationale sur un éventuel troisième mandat d’Alpha Condé,  et ont menacé d’agir contre tous les promoteurs de ce projet.

Attendons de voir la suite !

Léon KOLIE pour JMI     

JMI Copyright © JustinMorel.Info                                   

Comments

comments