La Ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine (MCIA), madame Djènè Kéïta, a présidé, dans l’après-midi du mercredi 15 mai 2019, à Conakry, l’ouverture des travaux officiels de la ‘’Retraite 2018 de l’équipe pays du Système des Nations Unies (SNU)’’, dans un réceptif hôtelier de la place.

Dans son discours de circonstance, la ministre Djènè Kéïta a indiqué, que cette retraite permettra non seulement de tirer les leçons de la première année de mise en œuvre du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (PCNUAD) et d’indiquer de nouvelles orientations stratégiques susceptibles de favoriser la réponse à toutes les préoccupations qui ont  été soulevées lors de la revue annuelle conjointe 2018.

« Notamment, entre autres la finalisation des plans opérationnels du travail et l’identification des synergies possibles pour renforcer la coordination des interventions du Système des Nations Unies au regarddes réformes engagées ».

Madame Keîta a souligné que cette retraite est importante non seulement pour les agents du SNU, mais surtout pour le gouvernement en tant que partenaire de mise en œuvre des programmes de coopération qui  unissent en vue de l’atteinte des priorités nationales et des Objectifs du Développement Durable (ODD).

« Nos grands rendez-vous conjoints sont tous unis dans l’action comment y arrive-t-on ? Ne laissez personne pour compte. Les ressources domestiques et internationales. Comment pouvons-nous, nous donner la main, gouvernement et le Système des Nations Unies pour mobiliser ces ressources dans l’intérêt des populations? La lutte contre la corruption qui fait partie de tous les temps et évidemment, le suivi évaluation pour savoir si nous faisons bien ou si nous devons faire beaucoup mieux », renchérie-t-elle.

Oumar KEITA pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments