Le Cours Privé Roland Pré, école d’enseignement général situé à Lambanyi, dans la commune de Ratoma, a organisé le week-end passé sa fête de l’école. Elle marque la fin d’une année de dur labeur scolaire.

C’est l’occasion pour encadreurs et élèves de laisser libre cours à leurs expressions artistiques et intellectuelles par la production de chants, poème et saynettes. Au cours de ces prestations, les élèves de cet établissement privé ont prouvé haut et fort leur intelligence la parfaite exécution des différents numéros de spectacles, avec des récitals de chants, de danses, etc. qui développaient plusieurs termes éducatifs, notamment « la scolarité de la jeune fille » et « le mariage forcé ».

Le directeur de l’établissement, Mr Cedy Jean Paul, diplômé d’école supérieure, a rappelé la genèse de cet établissement et les principes fondateurs de la pédagogie appliquée, dans son établissement.

Il a félicité et remercié ses collaborateurs et les parents d’élèves pour l’acceptation du projet pédagogique en ces termes : « Pour moi, dans cette école, c’est un peu le début d’une nouvelle  approche pédagogique  où, les élèves sont  au centre de toutes nos préoccupations. Toutes les activités doivent être celles qui intéressent les enfants pour qu’ils s’impliquent au maximum dans le processus d’apprentissage. Cela vaut aussi bien pour les cours que pour les activités culturelles. C’est pourquoi, cette activité est menée par les élèves eux-mêmes. Je suis heureux de voir qu’ils réussissent à discuter, animer, à discuter librement. C’est ce qui est le plus important. A Roland Pré nous ne formons pas des « ânes savants » qui ne font que répéter ce qu’on leur apprend. Ici, les enfants et leurs encadreurs s’expriment librement pour mieux s’épanouir…».

Ces propos du directeur sont confortés par l’architecture de l’établissement qui privilégie les couleurs lumineuses et variées, choses qui changent des couleurs habituelles de nos écoles souvent uniformes, voire mornes.

Aussi, au-delà de cette philosophie  de l’éducation, il y a cette volonté de connaître les avis des collaborateurs à propos de ce projet pédagogique.

Madame Kouyaté Aminata Condé, assistante de Direction affirme : « Nous sommes vraiment satisfaits de l’ambiance de travail qui prévaut dans l’établissement. Pour preuve, les premiers résultats sont là : Mademoiselle Mado Prisca Beavogui, en classe de CM2 vient de remporter le premier prix du concours de Dictée organisé par le rotary club dans le cadre des 72 h du livre. Et Mademoiselle N’nady Fatoumata Camara  en classe de CM2, a également  remporté le deuxième prix de la même compétion. Cela a été possible grâce au travail acharné des élèves et de leur maître M. Cissé Aboubacar.

Le Cours Roland Pré envisage l’ouverture d’un collège l’année prochaine.  « Si Dieu le veut à partir du mois de septembre nous allons débuter déjà avec la 7ème et huitième. »

Nous avons alors demandé à M. Cissé, quel est son secret pour cette réussite. Il est explicite : « Chez nous, l’accent est mis sur les apprentissages fondamentaux en lecture, écriture, grammaire et calculs. La majeure partie du temps d’étude est consacrée à ancrer ces fondamentaux dans l’esprit des enfants. Aujourd’hui, c’est là où le bât blesse dans la formation en Guinée. Pour nous, des enfants bien formés à la base n’auront aucune difficulté à réussir dans n’importe quel système au collège et lycée. »

L’élève Prisca Mado Beavogui, quant à elle, fait vraiment de la réclame pour son école : « J’adore vraiment cette école, car d’abord elle est belle, propre et ensuite ça enseigne très bien ! Et j’encourage d’autres élèves de venir s’inscrire dans notre  établissement. »

Cette fête des élèves et de l’école a été pour l’occasion de découvrir une autre vision de l’éducation. Nous n‘avons que hâte de voir les résultats de cette méthode à l’épreuve  des examens nationaux qui approchent à grands pas. Eux  seuls donneront le quitus à cette approche pédagogique et culturelle  très sympathique, au premier regard.

Reportage de Léon Kolié pour JMI  

 JMI Copyright © JustinMorel.Info    

Comments

comments