Dans la journée du mercredi 17 avril 2019, les députés ont déposé une motion contre Soumeylou Boubeye Maiga. Sa personne fait objet de débats depuis le début de l’année 2019.
 
La capitale malienne est actuellement suspendue autour d’une question : le départ de SBM. Si la rue avait grogné avec la sortie des religieux du vendredi 5 Avril passé, les élus de la nation ont pris la chose en main.
Alors que l’opposition entendait déposer une motion, il s’est avéré que le RPM était dans la même logique. C’est donc le président du groupe des députés du parti présidentiel avec celui de l’opposition qui ont officialisé l’envie de censure.
C’était dans la foulée de la session des questions orales, où le ministre de la défense était convoqué à la barre. Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga (SBM) passe certainement l’un des moments les plus difficiles et les plus compliqués de sa vie politique. Depuis l’avènement du régime d’IBK en fin 2013, deux motions de censure ont été déposées par les partis politiques de l’opposition, sans toutefois obtenir la majorité qualifiée des deux tiers des députés.
L’avenir du Chef du gouvernement se jouera donc le vendredi 19 Avril les élus maliens devront se prononcer. Si les 2/3 sont atteint alors, Soumeylou Boubeye Maiga quitte de facto la Primature.

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments