Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des personnes ayant un handicap, le gouvernement guinéen en collaboration avec celui de Sierra-Léonne, a procédé, vendredi 05 avril 2019, à la signature un protocole d’accord et de coopération pour la protection et la promotion des personnes vivants avec un handicap. Un réceptif hôtelier a servi de cadre à cette rencontre.

Sous la présidence de madame la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Djènè Kéïta, ce protocole d’accords et de coopération est sous l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Dans son discours de circonstance, Madame Djènè Kéïta, a fait savoir que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’agenda 2030 des Nations Unies, dans l’agenda 2063 de l’Union Africaine et dans l’agenda 2040 de la CEDEAO.

« Nous sommes honorés, tous présents dans cette salle, pour remercier les personnes vivant avec un handicap. Dans cette salle on ne veut pas laisser personne pour compte. Au nom du président Alpha Condé, nous sommes heureux de vous recevoir ici et fièrs de vous dire que la Guinée entière, à travers son président de la République et son premier ministre, vous salue et vous souhaite un bon séminaire en Guinée ».

De son côté, la ministre du bien-être social, du genre et des affaires de l’enfant, Honorable Beindou Dasama, de la Sierra -Léonne, a, remercié les initiateurs et les participants de ce collaboration.

« Je remercie le président Alpha Condé et le gouvernement guinéen pour avoir répondu à la lettre d’invitation, qui s’est concrétisée par la signature de cet accord de partenariat et de coopération entre les deux ministères de l’action sociale des deux pays. Nos remerciements vont également au Directeur pays PNUD en Guinée pour l’appui constant sur les réunions régulières qui ont permis la réalisation de cet accord de partenariat sud-sud », rappelle-t-elle, tout en ajoutant, qu’il est  important de préciser qu’il existe une très grande similitude entre ces deux pays.

« Malheureusement il s’agit des similitudes négatives à l’encontre de l’appréciation personnes vivant avec des handicaps. Il y a la nécessité de changer la vision sur cela. Nous constatons les barrières, la discrimination des personnes vivant avec un handicap ». Pour elle,  la présente réunion est historique pour les deux ministères de l’action sociale, et va marquer le début d’une grande coopération.

Pour clore, la ministre de l’Action Sociale et la Promotion Féminine et de l’Enfance de Guinée, madame Diaby Mariama Sylla a, en réponse, rendu grâce à Dieu pour la tenue de cette rencontre à Conakry. « Je voudrais implorer Dieu de rendre sa grâce sur nos deux pays afin de réaliser les objectifs que nous nous sommes assignés pour l’amélioration et le bien-être de nos populations. », renchéri-t-elle.

Selon elle,  le gouvernement guinéen a mis les moyens en place pour la protection et la promotion des personnes handicapées. « Je suis fière d’informer ma collègue que la Guinée dispose d’une loi sur la promotion et la protection de personnes handicapées. Aujourd’hui nous avons un programme d’inclusion sociale et économique pour l’autonomisation des personnes handicapées. Je voudrais saluer le Directeur pays-PNUD pour ses bienfaits. Grâce à son appui nous allons avoir deux grands programmes par rapport à entrepreneuriat féminin, l’autonomisation des femmes et l’autonomisation des personnes handicapées », conclu-t-elle.

A noter que le gouvernement a mis la disposition du budget du ministère de l’action sociale un montant de seize milliards de francs guinéens pour créer des centres d’autonomisation pour des personnes handicapées.

Oumar Kéïta pour JMI

 JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments