Dans  une déclaration publique, le bureau exécutif national de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USRG), par la voix de son secrétaire général  est actuellement préoccupé au lendemain des évènements survenus les 28 et 29 mars 2019, à la société Minière de Dinguiraye Léro.

« En effet, après la légitime et légale réclamation des travailleurs portant sur les soins médicaux à apporter à un employé dont l’état de santé est au stade particulièrement dégradé, la Direction Générale de cette société a opposé un niet imperturbable », précise la déclaration

Selon cette même déclaration,  « les travailleurs dans leur ensemble se sentant concernés ont soutenu comme un seul homme la victime pour une évacuation minière, demandant à la délégation syndicale de mener les démarches nécessaires. »

Le secrétaire général de l’USTG, Abdoulaye Camara a indiqué que curieusement, au lieu de répondre à cette préoccupation très justifiée, la Direction Générale, en présence de monsieur gouverneur de la région administrative de Kankan, s’attaque au gouvernement de la République et au chef de l’Etat en particulier, les accusant d’être à l’origine de cette malheureuse situation dans les sociétés.

« Nous estimons qu’il s’agit là d’actes qui ont franchi toutes les limites de respect qu’impose le droit international », a souligné  la déclaration

 Dans cette déclaration, le bureau exécutif national de l’USTG  a laissé entendre que l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée USTG se sent profondément affligé et condamne avec la dernière énergie ces actes contre-nature qui à notre entendement causent d’immenses préjudices au travail, aux travailleurs  et à la République.

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments