Le président Alpha Condé a tenu  la semaine dernière des propos  au siège du RPG Arc-en-ciel qui selon certains acteurs politiques et de la société, incitent  à la violence dans le pays.

Invité de l’émission ‘’ Africa 2015’’ de nos confrères de la radio ‘’Nostalgie FM’’ de  ce vendredi, 29 mars 2019, l’ex ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Me Abdoul Kabèlè Camara a déclaré suite cette actualité brulante que «la fonction présidentielle est une institution qu’on appelle la magistrature suprême. Celui qui l’occupe devient le père de la nation guinéenne, le père de tous les guinéens quels que soient leurs sensibilités,  leurs positions sociales ».      

« J’estime qu’au-dessus de la magistrature suprême, il n’y a que Dieu et ses saints.  Personne d’autre n’interfère. C’est le sommet de la pyramide. A ce niveau, on ne peut pas descendre plus bas pour traiter un citoyen de petit bandit et tenter de l’opposer même à ses travailleurs », a indiqué l’ex allié d’Alpha Condé.

Parlant du cas Sanoh traité par le chef de l’Etat comme ‘’un petit citoyen bandit ‘’, le président du parti RGD a précisé que « Sanoh est un monsieur honorable qui travaille pour son pays. Il fut ici ministre de l’agriculture. Il a même démissionné parce que les actes qu’on posait   à l’époque ne répondaient pas à sa conviction. C’est un homme honorable, un homme de décision»,  

« On ne peut pas traiter ses enfants de petits drogués. Le père de la nation doit plutôt essayer de les récupérer  et tenter de les soigner si effectivement ils sont drogués. Il doit mettre les infrastructures en place, il doit mettre la sécurité en branle pour éliminer la drogue dans ce pays qui gangrène la vie de nos jeunes. C’est ce que le père de la nation devra faire. Quand le père de la nation déclare haut et fort que désormais un simple militant, que fait-il en ce moment ? Il viole la Constitution ». a conclu l’ex ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

 

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments