Dans une correspondance adressée à la Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI),  les Forces Sociales de Guinée (FSG) ont attiré l’attention de Fatou Bensouda sur les propos tenus par le chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé le dimanche dernier au siège du RPG Arc-en-ciel  qu’elles ont condamné et traité de ‘’ va-t-en guerre’’. 

Dans ce même courrier, les forces Sociales de Guinée ont indiqué que le président Alpha Condé tenterait  de modifier la constitution dans l’optique pour pouvoir se représenter alors que son second et dernier mandat arrive à terme en 2020. 

« L’élu d’hier, aujourd’hui enivré par le pouvoir, devient prêt à tout pour garder son trône. le discours d’Alpha Condé appelant ses partisans à se tenir  prêts pour l’affrontement’ est une ‘’incitation à la violence et à la haine. Les tensions s’accroissent. D’ores-et-déjà, nous percevons tous les ingrédients nécessaires à l’éclatement d’un conflit qui peut déboucher à la commission de crimes contre l’humanité’’ », dit cette correspondance adressée à la Procureure de la CPI.

Les FSG ont ensuite noté dans ce courrier ceci : « Nous nous permettons de vous demander de garder un œil attentif sur notre pays et de prendre publiquement position afin d’éviter le chaos en Guinée ». Précisant à Fatou Bensouda qu’elles tiendront « le président Alpha Condé directement responsable des violences qui résulteront de son funeste projet ».

 

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments