La Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale (CGCPI) par la voix de son président, Me Hamidou Barry a tenu ce jeudi, 28 mars 2018, une conférence de presse à Conakry, au cours de laquelle, elle  a interpellé le gouvernement guinéen, affirmant que « le logement est un droit fondamental de l’homme que l’Etat, a le devoir de promouvoir à travers une politique permettant la construction de logements sociaux, en faveur de ses travailleurs et de ses citoyens ».   

Dans son intervention, le conférencier, Me Hamidou Barry a déclaré que « c’est C’est pourquoi, la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale, soucieuse de la protection des droits des populations face à tous les excès des pouvoirs publics, interpelle le gouvernement guinéen sur ses obligations internationales en matière de promotion des droits humains, notamment le droit au logement, à la santé, à l’emploi et à l’éducation, des droits reconnus par notre constitution du 07 mai 2010 en ses articles 5 à 26 » .

Le président de l’ONG, la CGCPI, a rappelé au gouvernement qu’aucune situation d’exception ou d’urgence ne doit justifier les violations des droits humains (art.6 de la constitution).

Il a ensuite dit que son ONG interpelle également le gouvernement sur »la nécessité de publier les preuves relatives à une éventuelle indemnisation des populations qui se sont installées sur le site de Kaporo-rails et de Kipé 2 avant 1989 et d’indemniser celles qui n’ont pas été indemnisées, ce, conformément à l’article 04 du décret No211/PRG/SGG/89 du 23 novembre 1989, précité et l’article 1 de la constitution du 07 mai 2010″.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments