Le président de la République, le Pr Alpha Condé a tenu le dimanche, 24 mars 2019, au siège du RPG Arc-en-ciel, à l’occasion de l’installation des sections scolaires et universitaires du parti, un discours musclé à l’encontre toutes les personnes qui s’opposent ou critiquent  un éventuel changement de la constitution.

Dans un premier temps, le chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé s’attaqué violemment au président de la PCUD, Abdourahmane Sano, déclarant que « La grève des enseignants de l’année dernière, il y avait quelque chose derrière. Il y en avait qui pensaient, qu’ils pouvaient renverser le gouvernement… En clair, Sanoh de la PCUD, un petit bandit comme ça qui ne peut même pas payer ses travailleurs et qui n’a pas honte! »,   

Pour lui, cet activiste de la société civile guinéenne voulait se servir des médias et de l’armée pour accomplir sa « sale besogne ».

Le patron de la PCUD (plateforme des citoyens unis pour le développement) n’avait pas caché son soutien à Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG, meneur de ladite grève.

Dans un second mouvement, le chef de l’Etat, Alpha Condé a clairement proféré des menaces contre toute personne qui s’opposerait à son pouvoir. Face à ce qu’il qualifie de sabotage de son autorité, le président Alpha Condé promet de ne plus se laisser faire et qu’à partir de l’instant il laisse son manteau de président de côté, pour prendre le manteau de militant.

« Je prends mon manteau de militant, car maintenant je suis prêt à la bataille contre ces gens qui veulent, nous n’allons plus permettre que des gens prennent le peuple en otage par des mensonges. Donc, j’irai avec vous dans toutes les universités organiser les débats pour qu’on ait un débat libre, que les gens sachent qui est qui ? Quel est l’avenir de la Guinée ? Quel était son passé ? Personne ne prendra la Guinée en otage. Si quelqu’un pense qu’il a raison, qu’il aille devant le peuple. Seul le peuple donne le pouvoir. Le reste NON. Ce n’est pas l’internet, ce n’est pas les réseaux sociaux »,a déclaré le locataire de Sékoutouréyah.

Sur la même lancée, le numéro guinéen s’est dit  déterminé à en découdre avec toute personne qui se mettra en travers de son chemin. C’est pourquoi, il demandera à « ses militants et sympathisants de se préparer à l’affrontement ».

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments