Depuis son débarquement de la CENI, Jacques Gbonimy a été élu président de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) de feu Jean Marie Doré, lors d’un congrès organisé en urgence au siège du parti à Dixinn par certains fédéraux de ladite formation politique, en remplacement de Me Alfred Mathos  qui, depuis Paris, a balayé d’un revers d la main cette élection.

Interpellé par nos confrères de la radio ‘’Lynx FM’’, sur cette crise qui mine actuellement le parti UPG, le vice-président du parti GRUP, Ahmed Kourouma a d’abord déclaré qu’il a été le fruit de cette formation de feu Jean Marie  Doré, avant de transiter pour le parti Papa Koly.

« Cette crise que traverse l’UPG, m’intéresse à plus d’un titre», a-t-il ajouté.

Evoquant le nœud gordien de cette crise au sein dudit parti, le vice-président du GRUP, Ahmed Kourouma a soutenu qu’il était préférable de  donner le perchoir de l’UPG  à Jacques Gbonimy parce que selon lui, « l’ex commissaire de la CENI a toutes les capacités politiques pour redorer le blason de ce parti qui avait perdu ses réelles valeurs pendant le règne de Me Alfred Mathos ».

«Donc pour cela, je  souhaite bon vent Jacques, en lui tirant chapeau ! ».

Affaire à suivre …

 

Léon KOLIE pour JMI     

 JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments