A peine débarqué de la CENI, Jacques Gbonimy a été élu président du parti UPG de feu Jean Marie Doré, lors d’un congrès organisé d’urgence la semaine dernière au siège de ladite formation politique à Dixinn.

Cette élection de l’ex-commissaire de la CENI a été rejetée en bloc par le président  du parti déchu, Me Alfred Mathos depuis la capitale française, selon qui, « c’est un coup de force ».

Invité du bulletin d’information de dix-huit heures de ce  lundi  de nos confrères de radio ‘’ Espace FM’’, sur cette crise qui mine actuellement  l’UPG, le responsable à l’organisation électorale dudit parti, a indiqué que leur formation politique reste un grand parti toujours comme son fondateur feu Jean Marie le voulait.

«De ce fait, nous voulons organiser un congrès plus responsable et digne de ce nom , au lieu que ça soit un petit groupe qui se permet d’organiser  un congrès pour élire une personne qui ne serait pas à l’approbation d’un grand nombre des fédéraux du parti. Pour cela, nous allons prendre des dispositions plus adéquates dès l’arrivée  de Me Alfred Mathos », a précisé le responsable à l’organisation électorale dudit parti.

Momo SOUMAH pour JMI    

JMI Copyright © JustinMorel.Info

       

Comments

comments