En dépit du scepticisme de bon nombre de nos compatriotes, l’organisation de la CAN 2025 tient la route. A la faveur d’un point de presse qu’il a présidé le jeudi 7 mars, le ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique a annoncé la prochaine publication de la liste des membres  du COCAN 2025.

Selon le ministre  «  Le 25 février passé, le chef de l’État a signé le décret portant création, organisation et fonctionnement du comité d’organisation de la CAN 2025, la semaine prochaine, nous allons organiser une conférence de presse pour donner les noms de ceux qui vont piloter ce dossier très important pour le développement de notre pays, ce n’est pas seulement du sport. Le président a créé le comité, maintenant les membres doivent être nommés par arrêté du ministre ».

Cette communication du ministre des sports devrait rassurer une fois pour toutes ceux qui doutent de notre capacité à organiser la fête biennale du football continental.

Ainsi, comme il est de règle que l’organisation de cette compétition est avant tout une question de volonté politique, le gouvernement est en train de jouer sa partition. A savoir la mise en place du COCAN, en lui créant évidemment toutes les conditions de travail.

Il nous revient désormais de tirer un grand parti du glissement intervenu dans le calendrier de déroulement des trois prochaines phases finales de la CAN senior. Tout est à mettre en œuvre, afin que cette année même, nous entrions de plain-pied dans les préparatifs de notre CAN.

Une fois mis en place, le COCAN 2025 aura charge de concevoir un plan d’action réaliste à suivre avec rigueur. Le cas du Cameroun est une leçon à méditer par tous les pays candidats à l’organisation des phases finales de la CAN senior.

La livraison des différents chantiers exigés par le cahier de charges de la CAF est un impératif, qui ne souffre d’aucune ambiguïté. Ne dit-on pas que « Qui veut aller loin ménage sa monture » !

 

Thierno Saïdou DIAKITE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments