Le génie des ancêtres de l’Alima et leur environnement feront l’objet d’une exposition dont le vernissage, le 7 mars 2019, à Oyo, dans le département de la Cuvette. Placée sous le thème « la vie au village », cette exposition apparaît, selon ses initiateurs, comme un retour objectif aux origines.

Des maquettes sur l’architecture vernaculaire de Mbochis et des collections des instruments de musique traditionnelle, c’est le patrimoine artistique que Keim Oboura et Daniel Isaac ont réuni pour restaurer la place de l’Alima dans l’histoire moderne du Congo dans ses limites actuelles.

Les organisateurs de l’exposition, Keim Oboura et Daniel Isaac espèrent surtout restituer l’architecture vernaculaire des Mbôchis, avec pour but d’emmener les architectes, du pays actuel de l’Alima en développement, à respecter l’architecture ancestrale en la mariant avec la modernité.

Keim Oboura et Daniel Isaac justifie le choix de la ville d’Oyo par le fait qu’elle est aujourd’hui motrice du développement de sa contrée, où il est observé une architecture moderne à l’occidentale qui monte au galop et anéantit, selon eux, l’architecture vernaculaire.

A noter que, cette exposition s’ouvre le 07 mars et ferme ses portes le 20 mars 2019. Elle est organisée, en partenariat avec la Mairie d’Oyo et sera animée par Daniel Isaac, écrivain, traditionaliste, chercheur, directeur de publication du cahier Mbôchi d’anthropologie et d’histoire.

Miatoloka Boryce AGAPYTH pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Congo

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments