La violence politique prend des tournures inquiétantes aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Le retour tumultueux dans la capitale guinéenne du leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, après un mois de séjour à l’étranger, ce week-end, illustre malheureusement cette terrible situation.

Pris en sandwich entre les grenades lacrymogènes et les intimidations de véhicules de forces de l’ordre, le chef de file de l’opposition, selon ses propres explications, a failli perdre connaissance, alors qu’il tentait de rejoindre sa résidence de Dixinn, accompagné de ses nombreux militants et sympathisants.

Tout avait bien commencé de l’aéroport à Nyari Wada, et Dalein de préciser : « Au début, c’était sympathique avec les gens, mais à partir du moment où ils ont vu qu’il y a eu une mobilisation moyenne, il ne fallait pas que j’arrive au siège… », le « piège » a semblé progressivement se refermer sur lui, jusqu’aux environs de Hamdallaye, où la situation a véritablement dérapéRésultat de recherche d'images pour "arrivee cellou dalein samedi 16 fevrier 2019"

Dans une conférence de presse qu’il a accordée à son domicile ce samedi,16 février 2019, Cellou Dalein Diallo a démontré comment « Les gens ont cherché à écarter les voitures qui étaient autour de moi pour casser la mienne avec une force, sur le côté latéral. Quelle était l’intention ? «Alpha a donné les instructions!..(…) de m’attaquer. Les ordres ont été exécutés  ». 

Sentencieuse, est la compréhension du premier responsable de l’UFDG, visiblement affecté par cette nouvelle violence politique, révolté surtout par un profond sentiment d’impunité. Lui qui, l’année dernière, avait eu aussi sa voiture cribée de de « balles réelles ».

En réalité, pour Dalein, rien de tout cela n’est fortuit. Il avait déjà des informations prémonitoires: « …On m’a fait comprendre que Monsieur Alpha Condé dit que je viens pour attaquer les PA (Postes Armés) qui sont installés à Ratoma. J’ai dit à la personne que ce n’est pas l’intention de Cellou Dalein, ni de la direction nationale du parti. Les gens m’ont dit qu’ils ont fait une annonce disant que je reviens ce samedi, et que tout le monde est convoqué au siège. Néanmoins j’ai instruit d’aller rassurer les gens qui sont aux PA, et de mettre même des militants à côté pour leur dire que les PA n’étaient nullement visés.» Ces précautions n’auront donc pas suffi à apaiser ceux qui pensaient ainsi. Mais, quà cela ne tienne, Cellou Dalein affirme résolument : «…J’ai décidé de vouer ma vie pour l’avènement d’une société plus juste dans notre pays et je continuerai le combat tant que je vis! »

En attendant, il appelle les citoyens à la mobilisation générale contre ce qu’il appelle les « comportements fascistes » du pouvoir d’Apha Condé.

 

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments