Le contentieux électoral s’éternise à Matoto, et de toutes parts, les langues se délient. Avec la Cour Suprême  qui s’est déclarée « incompétente »  jeudi dernier, tout en renvoyant les compétiteurs auprès de Tribunal de la Première instance de Dixinn, avec le ministre de l’administration du territoire qui a invalidé l’élection du maire.

Invitée de l’émission les ‘’Grandes Gueules ‘’ de la radio ‘’Espace FM’’ de  ce vendredi, 1er février 2019, la conseillère municipale Domani Doré a déclaré que le camp présidentiel et le principal parti d’opposition doivent accepter de se retrouver pour élire le nouveau maire de Matato. « On doit accepter la reprise, on doit se prêter à cet exercice », a-t-elle dit.

L’ex-ministre des sports, Domani Doré se demande « pourquoi l’UFDG a si peur de la reprise de l’élection. L’UFDG sait que si ce qu’ils ont appelé ‘incident’ ne s’était pas produit, Mamadouba Tos Camara serait aujourd’hui maire de Matoto. Malheureusement pour eux, le développement aurait déjà commencé ».

Selon la leader du mouvement Guinée Audacieuse « les responsables de l’UFDG ont la manie de faire croire que rien ne peut marcher en Guinée,si ce n’est pas eux qui gèrent. La reprise est donc une peur bleue pour eux!».

Cinglante, Domani Doré l’UFDG, conseille à l’UFDG, de ne point transformer la partie en « cour de récréation » ou en « une espèce de maternelle ». Elle est catégorique, « la reprise reste la norme. Celui qui ne veut pas de la reprise, nous trouvera en train de travailler. Les absents n’auront que les mouchoirs pour essuyer leurs  larmes ».

Aussi tranchantes que sont ses déclarations, aussi résolue est Domani Doré.

A suivre…

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments