Après avoir affiché sa volonté  de soutenir un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé, le préfet de la ville de Kankan et ex-activiste de la société civile, Aziz Diop s’est encore exprimé ce jeudi, 30 janvier 2019, sur une radio locale de la place pour préciser que « nul ne peut l’empêcher de déclarer en haute et intelligible voix que la constitution ne sera modifiée ».

Le préfet de la ville de Nabaya, Aziz Diop a tenu à préciser qu’il est citoyen guinéen. Et avant d’être administrateur, il est activiste de la société civile:  « j’ai donc mon avis à donner. C’est un avis personnel que j’ai donné. Que chacun donne son avis. Ce n’est pas un crime de dire que la constitution est en déphasage avec les réalités sociopolitiques de notre pays », a-t-il dit.

M. Diopl a aussi mentionné que «nos lois doivent changer en fonction des réalités du pays » .

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments