SHARE

Les 17 nouveaux commissaires de la CENI ayant effectivement prêté serment le lundi dernier au palais du peuple, le leader de Bloc Libéral ( BL), Dr Daya Millimono, a exprimé ce mercredi, 23 janvier 2019, chez nos confrères de la radio ‘’Sabari FM’’, ses doutes quant à la compétence et au patriotisme de certains commissaires de l’institution responsable de l’organisation les élections en Guinée.    

Dans une pertinente communication, le coriace opposant au régime du président Alpha Condé a soutenu que les leaders politiques s’étaient entendus sur la mise en place d’une CENI technique. « Je trouve que la Guinée est en train de reculer. On ne peut pas être compétent, pour faire des élections quand on est membre d’une plateforme de la société civile, d’un parti politique ou de l’administration! », a signalé le leader du BL.

Selon lui, « normalement , on devrait sortir de tout cela, définir le profil des gens dont on aurait besoin dans une CENI technique pour s’occuper de la gestion du processus électoral. Malheureusement, on est revenu avec une CENI politique…».

Faya Millimouno est convaincu que cette nouvelle CENI va encore subir les remarques et attaques les plus dures car, elle porte en elle les m^mes défauts que la précédente.plus acerbes comme par le passé.

Il est persuadé que « Salifou Kébé qui a été élu président  l’était encore lors des dernières élections, qui ne sont pas encore terminées. Ceux qui sont venus dans la nouvelle CENI ont du potentiel, mais pas nécessairement les compétences qu’il faut pour  faire le travail », conclut Dr Faya Millimono.

 

Léon KOLIE pour JMI    

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE