Kalaban-Koura à Bamako, le siège du Parti pour l’Action Citoyenne et Patriotique a abrité les vœux du nouvel an à la presse. C’était le mardi 15 janvier 2019 sous les yeux du président d’honneur, Yeah Samaké et de son épouse.

Dans son fief de la commune 5 dans la capitale malienne, la famille politique de l’ancien ambassadeur plénipotentiaire du Mali, a fait le point de l’année 2018 au siège du PACP à Kalaban koura. Les débats du parti du soleil étaient conduits par le premier vice-président du Bureau Exécutif National Mory Samaké.

Saluant la conduite à bon port des présidentielles, il s’est dit heureux des actions de son parti durant ce défi électoral  qui a vu IBK se faire réélire. En effet, Yeah Samaké fut le porte-étendard du PACP et le score ne doit pas faire rougir a renchéri Mory Samaké. Et de prévenir que le parti ira bien aux futures échéances notamment les législatives.

Au sujet de la position du PACP dans l’arène, Mr Mory a indiqué qu’il est inscrit à l’EPM. Une position qui ne changera pas d’un iota et conduira à un appui des actions du Président IBK. Néanmoins il a précisé que la famille politique de Yeah Samaké n’a pas la culture du suivisme. Autrement dit, faire le béni oui-oui, en se basant sur le désaveu du projet d’éducation sexuelle finalement abandonné.

Un appel a été lancé aux leaders de l’arène politique pour un apaisement des tensions. « La contestation post-électorale doit prendre fin car on est condamné à vivre ensemble. On se doit d’aller au-delà de nos différences afin que le péril en la demeure prenne fin. La crise du Centre en est l’illustration et personne ne fera le Mali à notre place » a lancé le conférencier.

Le PACP entend donc prôner l’apaisement afin que les défis relatifs à l’Accord pour la paix soient effectifs durant cette année 2019.

 

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments