Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba  était face à la presse  lundi dernier.Une rencontre avec les hommes de média,où il s’est exprimé avec force et détails sur les investissements massifs enregistrés pendant ces dernières années.

Dans sa communication, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba  a indiqué que dans le secteur minier, l’intérêt des investisseurs s’est traduit par de nouveaux projets, et la relance de projets en souffrance, à travers la mobilisation de plus de 10 milliards de dollars US de 2011 à date, dont plus de 3 milliards de dollars actuellement en cours d’exécution sur le terrain.

Selon le chef de département des Mines ,  » les montants mobilisés pendant les 8 dernières années représentent plus du double de ceux investis sur les 52 ans d’indépendance avant 2011 (moins de 5 Milliards) ».

Cette nouvelle dynamique a permis de créer pour les Guinéens plus de 17 000 emplois directs et plus de 50 000 emplois indirects de 2011 à fin 2018, sans compter les emplois induits. Les investissements ont donc permis de créer près du double du nombre d’emplois directs créés dans le secteur des mines industrielles entre 1958 et 2010 (moins de 10 000) », a précisé le ministre Abdoulaye Magassouba .

Il a également noté qu’ au-delà du montant des investissements, il y a la grande diversité des pays d’origine des financements, comprenant certaines des institutions les plus exigeantes au monde.

 » Ces investissements ont permis d’augmenter significativement le niveau de production de la bauxite où l’on est passé d’une stagnation en deçà de 20 millions de tonnes pour atteindre pour la première fois 60 millions de tonnes de production de bauxite en 2018, faisant passer le pays de la 7e à la 3e place mondiale devant le Brésil, et derrière la Chine et l’Australie. La Guinée est désormais le premier fournisseur de bauxite à la Chine », a mentionné le conférencier .

Il a enfin dit que  le nombre de sociétés en phase d’exploitation minière est passé de 6 en 2010 à 11 en 2018. Car, signale-t-il , « Au titre de la contribution du secteur minier au budget de l’Etat, les revenus miniers ont augmenté de 43% en 2017. Le niveau de rapatriement des devises issues des exportations est passé de 42% avant 2016, à plus de 90%. Cela a permis de soutenir la stabilité du franc guinéen notamment grâce à des rapatriements d’un montant de près 1 milliard de dollars au titre de 2017 » .

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments