Il est sans doute parmi les derniers baobabs de la grande confrérie des arrières arrières petits-fils des Almamys fondateurs du royaume théocratique du Fouta Djallon, qui ont bâti un khalifat avec comme socle la science et la loi islamique. Il s’appelait Elhadj Thierno Oumar Diallo, il était le waliyou ou khalife de la contrée de Madina Niannou, dans la sous-préfecture de Matakaou, préfecture de Koubia un haut lieu de l’apprentissage islamique.

Le waliyou Thierno Oumar Diallo, considéré par beaucoup comme un saint , et qui a été rappelé à Dieu le mercredi 2 janvier 2019 à Rabat au Maroc,  des suites de maladie à l’âge de 92 ans, avait des milliers de disciples à travers toute la Guinée, la sous–région et même au-delà.

Certains qui y étaient confiés à très bas âge, ont grandi dans cette atmosphère d’enseignements islamiques et ont gravi les échelons au fil des âges jusqu’à atteindre le sommet et être certifié cheick. Ces apprenants qui venaient de partout étaient logés, nourris et éduqués par la grande famille du walliyou, avec qui ils partageaient des moments de communion et de solidarité qui marquent à jamais leur passage à Madina Niannou.

Ni Alpha Condé, encore moins Cellou Dalein, qui est aussi un des petits-fils de cette lignée de waliyou, n’ont été insensibles à la sagesse et à l’aura du grand érudit. Pour une raison ou pour une autre, chacun d’eux allait assez souvent lui rendre visite, mettant de côté leurs rangs et honneurs pour demander des bénédictions et solliciter des conseils.

Le chef de l’État Alpha Condé en juin dernier, a cassé le protocole en se débarrassant de ses gardes du corps, en ôtant ses chaussures et en s’asseyant à terre devant l’érudit.

Tous deux étaient donc aux funérailles du grand cheick, cette semaine qui a rassemblé des dizaines de milliers de disciples, de proches, venus de toute la Guinée et de la sous-région et même d’ailleurs à travers le monde , pour rendre un dernier hommage et prier pour le repos de l’âme de l’érudit qui, aux yeux de tous les observateurs religieux, est considéré comme une perte énorme pour la nation.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments