Depuis la semaine dernière, le ministre conseiller spécial  en communication du chef de l’Etat, Tibou Kamara a fait  son entrée en tant que  médiateur  dans la crise  qui oppose depuis plusieurs mois? le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG)  au Gouvernement  Kassory.

L’objectif de cette entrée soudaine du ministre de l’Industrie et des  PME, Tibou Kamara est d’établir rapidement un cadre de dialogue entre le SLECG et le gouvernement, pour une sortie de la crise qui mine encore le système éducatif guinéen, depuis près de trois mois  sur toute l’étendue du territoire national.

Joint ce samedi, 5 janvier 2019, par justinmorel.info sur ce sujet d’actualité, le secrétaire général du Syndicat National des Enseignants  (SNE) opposé au SLECG, Michel Pépé Balamou a déclaré que cette médiation de Tibou Kamara ne pourra rien résoudre dans cette crise. Car, selon lui, le SLECG et le gouvernement joue au jeu du  » cache-cache ».  » Donc pour moi, c’est du tape à l’œil », a-t-il dit sans détour.

« Le groupe d’Aboubacar Soumah fait semblant d’appeler les enseignants aux manifestations pendant qu’ils font des clins d’œil d’amour au gouvernement . Donc dans ce cas, sachez que  ce n’est pas Tibou Kamara qui viendra faire le messie dans cette crise. Je m’inscris en faux par rapport à cette médiation de Tibou Kamara0. Attendons de voir la fin du film, vous me donnerez raison », a affirmé le secrétaire général du Syndicat National des Enseignants  (SNE), Michel  Pépé Balamou.

Entretien réalisé par Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments