La mesure a été annoncée dans l’après-midi du mercredi 2 janvier par le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass DIALLO au sein de son département. Pour la circonstance, il avait à ses côtés son collègue de l’Education nationale, le Pr Abinou TEME, et celui de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Porte-parole du Gouvernement, M. Amadou KOITA.

C’était à la faveur d’une rencontre avec l’ensemble des leaders religieux, musulmans, catholiques et protestants, toutes tendances et obédiences confondues.Dès l’entame de son propos, Thierno Hass a levé l’équivoque et le suspense sur l’objet du jour, à savoir : l’abandon pur et simple du programme scolaire dénommé « Education sexuelle complète », dans le cycle primaire, sujet de controverse dans le pays.Le monde musulman avait entrepris un bras de fer qui avait conduit le gouvernement à reculer durant le mois de Décembre.

« Pas plus que 20 mn avant d’entrée en salle pour cette rencontre, mes collègues et moi avons reçu un appel téléphonique du Premier ministre, M. Soumeylou Boubèye MAIGA, pour confirmer l’abandon total et sans réserve du programme ‘’ l’Education sexuelle complète’’ dans le cycle primaire du Mali. Ce, en conformité avec l’annonce faite par le Président de la République, Chef de l’Etat, lors de son adresse solennelle à la Nation pour le nouvel An 2019 », a révélé le ministre des Affaires religieuses et du Culte.

La prise en compte par le  Gouvernement des valeurs morales et sociétales ont motivé la clairvoyance et la sagesse du Président IBK ainsi que son PM qui fut à l’écoute des leaders religieux et de leurs concitoyens sur tous les sujets d’intérêt majeur. Thierno Hass a invité les leaders religieux à relayer le message pour apaiser le climat social en ébullition à cause de ce sujet controversé de l’Education sexuelle complète, « qui jure avec nos religions et nos valeurs sociétales ».

Le Secrétaire général du Haut conseil islamique et porte-parole de la communauté musulmane, le Pr Mamadou DIAMOUTANI, a salué cette annonce comme un grand soulagement pour le bonheur de toutes les personnes attachées aux valeurs sociétales. « L’annonce du ministre DIALLO nous a heureusement coupé l’herbe sous le pied parce que nous avions rédigé une lettre à son attention pour demander aux plus hautes autorités, à travers lui, l’abandon pur et simple de ce programme dont nous ne voulons même pas entendre parler », a-t-il confié.

Le porte-parole du monde chrétien, le Délégué général Adjoint de l’Association des Groupements d’Eglises et Missions protestantes évangéliques au Mali (AGEMPEM), Soriba Joseph CAMARA, a abondé dans le même sens pour rendre grâce à Dieu pour cette bonne nouvelle annonçant l’abandon de ce programme scolaire, avant de saluer le courage et la sagesse des plus hautes autorités du pays pour cette mesure.

Fin donc d’une polémique qui pouvait coûter cher au Gouvernement vu la récente démonstration de force du président du Haut Conseil Islamique Mahmoud Dicko qui avait fait buzz et conduit plusieurs acteurs politiques à entrer dans la danse.

Place aux priorités de 2019 !

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments