Une session de formation de renforcement de capacités des cadres du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi  Jeunes a pris fin ce vendredi 14 décembre 2018 à Conakry. Financée par la Banque mondiale, cette session de formation de formateurs se situe dans le cadre de l’appui institutionnel que le projet BoCEJ (Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes) accorde à trois départements ministériels.

Lancée le 12 novembre dernier, la formation a regroupé une quarantaine de cadres-formateurs du département de la jeunesse. Ainsi, pour le Coordinateur du projet BoCEJ, elle fait partie du plan global de formation prioritaire et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 3 du projet booster les compétences pour l’employabilité des jeunes qui s’intitule ‘’Appui institutionnel et Révision de cadre réglementaire’’.

« Toutes ces activités de renforcement de capacités que nous organisons ont pour finalité de doter nos institutions de formation et notre administration publique de ressources humaines qualifiées capables de rendre un service de qualité aux citoyens, surtout aux jeunes. Car la première richesse d’une nation, c’est son capital humain » a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, le Directeur du Cabinet de formation VCI (Vision Consulting International), Alpha Ousmane Diallo, estime qu’au sortir de ladite fromation, les participants vont être en mesure de démultiplier les notions apprises au niveau de leurs structures déconcentrées.

« Nous souhaitons que les participants aient pu tirer profits de cette formation et seront en mesure de les démultiplier au niveau déconcentré et décentralisé pour une meilleure connaissance. Je remercie les cadres du ministère, les participants et le partenaire financier qui est la Banque Mondiale ».

Consciente des résultats obtenus, la représentante des participants, Salimatou Diallo, promet une restitution fidèle de cette connaissance auprès des leurs.

« Ces différentes sessions de formation nous ont permis d’apprendre de nouvelles connaissances favorisant l’atteinte des objectifs du département. Nous adressons nos meilleurs remerciements au ministre de la jeunesse et l’emploi des jeunes pour le choix et la confiance placée en nous, au projet BoCEJ pour son appui institutionnel et au cabinet VCI pour la qualité des modules dispensés et le dynamisme des formateurs. A l’issue de cette formations, nous sommes serons suffisamment outillés en techniques adéquates de formation et nous nous engageons à démultiplier cette formation au niveau des structures d’encadrement de jeunesse. Par conséquent, nous recommandons la pérennisation de ces acquis par l’organisation des ateliers de formation en faveur des responsables encadreurs de jeunesses ».

Prenant la parole, le représentant de la Banque Mondiale, Assane Dieng, a d’abord félicité  la coordination du projet et se dit disposé à accompagner le département de la jeunesse quant aux formations visant à renforcer les capacités des jeunes.

« L’appui que la B.M apporte dans le cadre de ce projet est d’un montant environ 3 millions de dollars. C’est de bon augure dans ce projet qu’on puisse penser à ce volet de renforcement de capacités et appui institutionnel des structures étatiques. Donc c’est le lieu de se féliciter que le projet puisse permettre à monsieur le ministre de renforcer les capacités des ressources humaines de son département et en particulier de tenir cette session de formation des formateurs ».

Se félicitant de la réussite de la session, le Ministre de la jeunesse et de l’emploi jeunes, Mouctar Diallo, a d’abord rendu hommage aux formateurs, ensuite à l’équipe de gestion du projet pour leur travail professionnel.

« Vous savez tous que l’analyse de la situation des ressources humaines du secteur de la jeunesse met en évidence de nombreux défis parmi lesquels figurent en priorité les problèmes des effectifs et de compétences des jeunesses des services centraux et déconcentrés. Au niveau de ces services, la majorité des cadres restent mobilisés et engagés, mais disposent peu de compétences nécessaires pour assurer le travail de conception, de mise en œuvre, de coordination, de contrôle et de suivi et évaluation des projets et programmes du département », a-t-il fait remarquer.

Puis d’ajouter : « Au nom du gouvernement, je remercie la Banque Mondiale pour son appui technique et financier. Je félicite aussi l’équipe de gestion du projet pour son dynamisme et le travail professionnel qu’elle mène dans l’exécution des différentes activités », a réitéré le Ministre Mouctar  Diallo, avant de procéder à la clôture des travaux de la session au compte de son département.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

 JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments