Devant la récente sortie médiatique du président de la Conférassion Africaine du Football, Ahmad Ahmad sur la Radio France Internationale (RFI), avec la mise en cause de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 en Guinée, le chroniqueur et analyste sportif, Thierno Saidou Diakité, communément appelé par ses fans ‘’TINO’’, dans un entretien accordé au site justinmorel.info confie : «il faut rappeler que suite au retrait de l’édition 2019 au Cameroun, il y a des conséquences sur notre candidature. Pour la simple raison que la CAF, a retiré au Cameroun l’édition 2019 mais, il a accordé une seconde chance pour que ce pays organise en 2021 sous réserve que la Côte d’Ivoire accepte la compétition ».

Le banquier de profession et chroniqueur sportif, Thierno Saidou Diakité a également indiqué que «s’il a été ainsi, il y aura un glissement sur le calendrier de la compétition et en 2023, la Côte d’Ivoire sera le pays hôte de cette compétition qui nous était attribuée ». Donc de ce point de vue, notre pays est concerné par ce glissement de date.

«Et les autorités de la CAF ont souligné que, pour les éditions ultérieures à partir de 2023, les candidatures seront réexaminées. Ce qui veut dire que plus ou moins, l’échéance s’éloigne pour nous. On ne nous a pas retiré l’organisation de la coupe d’Afrique mais, on ne sait pas en quelle année on va l’organiser. C’est un peu ça les conséquences du retrait de l’édition de 2019 », a mentionné sans détour. Thierno Saidou Diakité au micro du reporter de justinmorel.info.

Malgré cet éventuel retrait de cette CAN 2023 à la Guinée, notre interlocuteur sportif reste sur sa faim en notant que « notre pays  va organiser cette compétition africaine du football, le problème, c’est de savoir en quelle année, elle va organiser cette compétition. Parce qu’initialement prévue pour 2023 en Guinée ».

« Il y a un paramètre aussi qu’il faut mettre en exergue. En 2019, 2021 et 2023, la compétition va se dérouler presqu’en Afrique de l’Ouest et dans des pays francophones. Alors que certains pays africains de l’Afrique Australe et Centrale s’activent aussi pour l’organiser à ces mêmes dates! » , a précisé le chroniqueur sportif et analyste.

Pour terminer, notre interviewé, Thierno Saidou Diakité a lancé un appel pressant aux autorités du pays, particulièrement au ministre de la Culture, des Sports  et du Patrimoine Historique Sanoussy Bantama Sow, afin que cette CAN 2023 attribuée à la République de Guinée depuis 2014 par la CAF, ne soit pas remise en cause.

Interview réalisée par Léon KOLIE pour JMI

  JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments