Confederation of African Football (CAF) President Ahmad Ahmad talks during an interview at his office in Cairo on April 22, 2018. / AFP PHOTO / KHALED DESOUKI

Dans le cadre de la problématique de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 attribuée à la Guinée, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad , accordant un entretien ce mardi, 11 décembre 2018, à nos confrères de la Radio  France Internationale (RFI), a déclaré que : « Je ne veux même pas parler du cas guinéen, pour le moment! »

«Laissez-moi tout d’abord gérer les deux autres. Après, on verra. D’abord, il faut faire glisser les deux autres CAN. Je suis sûr qu’on va y arriver. Je suis persuadé du fait que les grands responsables ivoiriens vont écouter leurs compatriotes qui gèrent la préparation de la CAN. Ils vont se rendre compte que c’est la CAF qui avait raison! », a déclaré le président de la CAF au micro de nos confrères de la RFI.

Poursuivant, la patron de la première instance du football africain, le malgache Ahmad a  également indiqué que son institution ne peut pas appliquer ‘’bêtement’’ les règlements, même pour le cas du Cameroun. Faire ce glissement d’une édition à l’autre est une faute de la CAF. C’est une entorse aux règlements.

« Mais, nous ne pouvons pas faire autrement. On est dans une phase très compliquée. Si je me rappelle bien, l’article 92 du règlement de la CAN, prévoit dans un cas de retrait comme celui  du Cameroun  une amende et une suspension pour deux éditions », a conclu le président de la CAF.

Transmission de Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments