SHARE

Pour mettre fin aux violences politiques qui débouchaient sur des morts d’hommes, et autres dégâts matériels importants, le gouvernement Kassory a décidé d’installer les Postes armés mixtes sur l’axe Bambeto-Kagbélen,  dans un premier temps, avant de les étendre bientôt à d’autres secteurs de la ville de Conakry.

Dans ce cadre, le président de l’Institution Nationale  Indépendante des Droits Humains (INIDH), Dr Alia Diaby a déclaré ce jeudi, 06 décembre 2018 , à justinmorel.info , que « l’installation des PA mixte , le long de cette route, devrait assurer la nécessaire conciliation entre les droits des uns et  les droits des autres. Mais, Il est trop tôt d’apprécier l’impact des PA ». 

Cependant,  Dr Alia Diaby fait un constat comme tous les Conakrykaé : «Ce qu’on peut dire, c’est que les combustibles ne sont plus brûlés sur la route, la liberté de circulation de chacun s’exerce librement. Mais , l’INIDH exige que les PA continuent de fonctionner dans le respect de la loi  et des libertés ».

Ce rappel prudent et objectif fait par l’activiste des droits de l’Homme vient à point nommé pour éviter les débordements arbitraires.

Momo SOUMAH pour JMI  

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE