SHARE

Selon les informations fournies par l’agence de presse américaine Bloomberg, au sujet d’un projet concernant un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé au pouvoir, au-delà de 2020, et que soutiendrait son homologue russe Vladmir Poutine, Ahmed Kourouma du parti GRUP réagit…

Interpellé ce mardi, 27 novembre 2018, par un reporter de justinmorel.info, sur ce sujet qui défraie la chronique dans la cité, le vice-président du parti GRUP, Ahmed Kourouma a dit ne rien craindre par rapport à ce soutien annoncé de Kremlin.

«On ne craint rien du tout, je ne vais pas laisser un dictateur déguisé en démocrate, décider de l’avenir de mon pays. C’est un non-évènement et un post soviétique, par une cellule de communication, qui utilise des méthodes des années 70. Donc, ça ne nous fait ni chaud, ni froid. Ça s’appelle fake news » a déclaré Ahmed Kourouma.

S’agissant d’un risque d’effet de contagion chez les autres puissances étrangères, comme la France et les Etats-Unis d’Amérique, Ahmed Kourouma a dit que les autres puissances étagères ne se prêteraient pas à ce jeu.

« La France, pays des droits de l’homme et les Etats-Unis d’Amérique, qui sont un des grands berceaux de la démocratie, ne se prêteraient jamais à ce genre de petit jeu…Il y a des sujets plus importants que d’écouter un soi-disant Poutine qui aurait donné son soutien pour un troisième mandat. La Guinée n’est pas la Russie, soyons sérieux ! Nous avons des problèmes sociopolitiques, à régler. La Russie ne m’intéresse pas du tout », a-t-il réagi.

Entretien  téléphonique réalisé par Léon KOLIE pour JMI  

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE