SHARE

Accordant  un entretien ce mercredi, 21 novembre 2018 à justinmorel.info, le vice-président exclu  du principal parti de l’opposition, Bah Oury a fait des reproches sans langue de bois au chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, celui d’avoir commis une erreur « en privilégiant souvent le calme et la quiétude sociale au détriment du respect de la loi ».

« Le président de la République a commis une erreur stratégique en voulant systématiquement le calme au détriment du respect de la loi. Certains en ont abusé en disant ‘’si on n’a pas ça, on va faire sortir les gens’’. La loi est là, faites-la respecter. Si quelqu’un viole les dispositions de la loi, il n’a qu’à être devant la justice », a indiqué  l’ancien exilé politique au locataire de Sékhoutouréyah.

Evoquant le cas de la persistance de la culture de l’impunité, Bah Oury a rappelé  que des responsables de l’opposition ont fait l’objet d’une plainte suite à l’incendie d’un commissariat de police à Cosa dans la banlieue de Conakry.

«La justice est intervenue et conformément aux textes de lois. Les organisateurs ont été interpellés pour répondre. Il y a du boucan et l’affaire a été tue », a déploré Bah Oury ,  assurant qu’en situant les responsabilités, les manifestations pourront se dérouler de manière pacifique.

Selon lui, « il faut que de part et d’autre, les responsabilités soient situées. Les organisateurs sont responsables du comportement de leurs manifestants. Les forces de l’ordre doivent assurer la sécurité de tous les citoyens et leurs biens. Mais la loi n’a pas été appliquée. Il y a une certaine forme d’impunité. Pourquoi ce sont les petits Mamadou qui sont arrêtés et incarnés alors que nous connaissons les commanditaires ? », a  cherché à savoir l’ancien collaborateur de Cellou Dalein Diallo.

 Anoter que dans son adresse à la nation, le 2 octobre dernier, le président de la République a rappelé ceci : « il ne faudrait pas que la logique des arrangements politiques souvent prônés par certains acteurs de la vie nationale, se substitue aux lois.

 

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE