SHARE
Au terme de la saison sportive 2018, l’Association sportive Otoho, vainqueur du championnat national d’élite-ligue direct, ligue n°1, en présentant la coupe à son président général, a reçu de ce dernier l’ordre de faire présence honorable au cours de la prochaine campagne africaine.
Une liesse populaire d’ambiance de fête, aura caractérisé la soirée célébrant le sacre de l’Association sportive Otoho, du département de la Cuvette, comme vainqueur du championnat national d’élite direct ligue n°1, en République du Congo.

Ce moment aura servi aux dirigeants sportifs de la dernière-née des équipes congolaises de football de présenter à son président général, Maixent Raoul Ominga, le trophée remporté de belle manière, au terme d’une saison sportive 2018, âprement discutée.

Deux ans juste après sa montée en ligue nationale 1, As Otoho se hisse au firmament du football congolais, en réalisant une telle performance. Un parcours élogieux pour elle, pour s’offrir une soirée mémorable pour sabler le champagne.

Dans son mot de circonstance, le président exécutif, Olangué-Mo, tout en félicitant les joueurs et tous ceux qui de près ou de loin, ont participé à cette belle aventure, s’est réjoui de ce que le travail et le gout du risque ont fini par produire des fruits. L’enfant, qu’est As Otoho, qui apprend à marcher, pouvait-il ajouter, vient de réaliser un coup de maitre, en remportant le championnat national de football. »

Après avoir dominé, de bout en bout, le championnat national, un nul vierge face à son adversaire, Diables Noirs, a permis à As Otoho de réconforter sa place de leader du championnat national d’élite direct ligue 1. Ce qui représente pour les bleus et jaunes un vent de fraicheur. « As Otoho était déjà championne, avant même la dernière journée du championnat », a noté Gabriel Dangaki, son directeur sportif. « C’est la preuve que nous avons travaillé sérieusement pour s’assurer la plus haute marche du podium », poursuivait-il, tout en mesurant la responsabilité actuelle de l’équipe : « Il va falloir se remettre au travail, sans trop attendre, parce que le plus difficile est devant, nous, à savoir la ligue africaine des champions. »

Le président général de cette formation sportive, qui a clos la série des allocutions, a félicité l’esprit d’équipe qui a prévalu au sein du groupe. La page du championnat national tournée, Maixent Raoul Ominga a invité l’ensemble de l’équipe au travail. Puisque, pour lui, As Otoho n’est point le fruit d’une génération spontanée, mais le résultat de l’effort et de la détermination au travail. C’est à la poursuite de ce travail, tout en doublant d’effort, qu’il a invité joueur et dirigeant sportif, pour des lendemains meilleurs pour As Otoho. Sa responsabilité sera non seulement de permettre l’atteinte de cette ambition, mais aussi de faire le suivi de toutes les orientations données aux dirigeants sportifs et aux joueurs.

L’AS Otoho, vice-championne la saison dernière, succède au trône à l’AC Léopards de Dolisie. Une prouesse qu’elle réalise grâce aux matches bien négociés à domicile.  Elle n’a perdu aucune rencontre sur la pelouse du stade Marien-Ngouabi, d’Owando et n’a pas non plus concédé de matches nuls. Elle a, par ailleurs, su redresser la barre par rapport à la saison dernière, en ne perdant pas beaucoup de points à l’extérieur (trois défaites et deux matches nuls).

En somme, As Otoho réalise une moisson abondante. Elle aura été plus parfaite si elle avait remporté la finale de la Coupe du Congo qu’elle disputait pour la première fois d’ailleurs, mais qu’elle a perdu aux tirs au but face à Diables Noirs, le 14 août 2018.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

 Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE