SHARE

Sous l’initiative de la Direction Régionale de l’Agriculture de Kindia avec l’appui financier de l’Agence Belge pour le Développement (Enabel) à travers son projet DAKMA, une trentaine d’acteurs du développement agricole se sont retrouvés pendant deux jours (du 07 au 08 novembre 2018) en concertation dans la préfecture de Coyah.

L’objectif de cette rencontre était de rapprocher tous les intervenants dans le développement des filières Ananas et Banane de la région de Kindia afin de partager les informations et échanger sur le concept et les pratiques de la chaine de valeur agricole, le mode opératoire de chaque projet, les activités menées, leur localisation, les couts, l’approche, le groupe cible, les partenaires techniques et financiers et la durée des projets.

Parmi les acteurs présents à cette rencontre, on pouvait noter ceux du ministère en charge de l’agriculture ; des producteurs ainsi que des partenaires techniques et financiers en l’occurrence : les projets de développement agricole à Dalaba, Kindia et Mamou ( DAKMA) ; le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’ouest- Guinée (WAAP-Guinée) ; le Projet Développement Rural Horticulture et forage (PDRI-HF) ;  SAVY/CNFA ; UC/DAVIS ; SMART/WINROCK ; GRAND/ACDI VOCA (projet services agricoles Guinée) et le Bureau d’Etude Stratégique (BES/DALBERG).

Tous ces points cités ci-haut ont été abordés dans le but d’harmoniser  les efforts, en vue de mieux cerner la stratégie d’intervention et le mode opératoire de chaque intervenant, pour une meilleure lisibilité et visibilité des actions.Résultat de recherche d'images pour "bananes et ananas baronne"

Au compte de la première journée, Monsieur Mohamed Lamine TOURE Directeur National de l’Agriculture et Représentant de Madame la Ministre de l’Agriculture, a tenu à féliciter les initiateurs de cette rencontre en ce sens qu’elle devra aboutir à une synergie d’action entre les différents intervenants à savoir gouvernement ; les organisations paysannes ; les acteurs de la chaine de transformation ; les transporteurs ; les structures d’encadrements et les partenaires techniques et financiers.

Dans son discours, il a également fait un bref rappel de la capacité de production de la région de Kindia « la Région de Kindia était jadis réputée pour la qualité de ses fruits (ananas, banane et mangue)  et occupait la tête de peloton des pays producteurs de fruits vers l’Europe avec un volume de production estimé à 100.000 tonnes de bananes et de 50.000 tonnes d’ananas sur une superficie de 4.000 hectares » a-t-il évoqué.

Dès après le discours d’ouverture du Directeur national de l’agriculture, a suivi une visite guidée des expositions de produits agricoles qui a permis aux participants de découvrir les échantillons de rejets issus des techniques de multiplication rapide développées par le CRRAF de même que des fruits d’ananas des variétés Baronne et Cayenne lisse. L’exposition a également porté sur le bananier (FIHA 23) qui selon Dr Tidiane Sankaréla DIALLO résiste à la cercosporiose.Résultat de recherche d'images pour "bananes et ananas baronne"

Ainsi, au cours des discussions, la journée a été consacrée dans un premier temps aux présentations des différentes activités développées sur le terrain par les acteurs cités plus haut. Ensuite, sur la base de ces exposés, les débats ont été axés sur un certain nombre de points tels que : le concept et la pratique de chaine de valeur, la production et la gestion du matériel végétal amélioré  d’ananas et de bananiers; le renforcement des capacités des planteurs et encadreurs techniques; le suivi technique des parcelles de plantations et la production de fiches technico-économiques de production de rejets d’ananas et de bananes etc.

Au compte de la seconde journée, après de franches discussions entre les parties prenantes dans la production et la gestion des rejets, les participants avec une orientation du Bureau d’Exécution Stratégique, ont procédé à des travaux de groupe qui ont abouti à quelques recommandations allant dans le sens de la mutualisation des efforts des uns et des autres au niveau régional mais aussi au niveau national.

Gerrit BOSMAN, coordinateur du projet DAKMA au sortir de cet atelier se dit optimiste « Vu la pertinence du débat et des recommandations qu’on a eu, nous sommes confiants que les filières ananas et banane seront redynamisées d’avantage et ce genre de rencontres se tiendront régulièrement parce qu’elles permettent de faire le point sur plusieurs aspects de la chaine de valeur agricole et nous orientent sur les activités à développer en vue de pérenniser les acquis des différents projets » a-t-il relevé.

Au terme de la rencontre, Almamy Seny SOUMAH, directeur régional de l’agriculture de la région de Kindia a au micro d’agronewsguinee.com énuméré certaines recommandations issues de ces journées de concertation régionale des acteurs des filières d’ananas et de banane « il nous a été instruit entre autres de compiler et de partager les différentes études déjà réalisées ; Organiser une réunion restreinte entre les acteurs pour une meilleure gestion des rejets d’ananas et de banane ; Assurer le suivi des dossiers pour l’obtention de 200 hectares dans la zone de Daboya ; enfin il nous a été demandé d’organiser périodiquement ce genre de concertation.»

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE