SHARE

En Guinée, la question de la promotion de la santé sexuelle reproductive des adolescents, des jeunes et des femmes se pose avec acuité. Face à ce fléau, le réseau africain pour l’éducation et la santé (RAES), en partenariat avec le ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, a réalisé une série télévisée dénommée :‘’C’est la vie’’. Ce, grâce à un financement du Fonds Français (MUSKOKA) et de l’accompagnement technique du Système des nations Unies à travers l’UNFPA.

Pour le Représentant de l’UNFPA,  Dr Douga Diallo, l’une des stratégies majeures pour atteindre des résultats dans le mariage précoce est d’assurer une éducation sexuelle aux adolescents et jeunes.

« Selon l’enquête démographique,  63% des filles se marient  avant 18 ans, c’est-à-dire avant l’âge légal. Plus de ¼, c’est-à-dire 26% des adolescentes de 15 à 19 ans sont déjà mères. 90% des adolescentes et jeunes filles ont été excisés. Le taux de prévalence du VIH/Sida chez les adolescents est 50 fois plus élevé chez les filles que chez les garçons. Plus de ¼ de jeunes donc 26,5 % âgées de 24 ans ont été victimes de violences. Plus de ¼ des adolescentes et jeunes sont non scolarisées. Au vu de ces constats alarmants, il devient impératif d’agir »

S’exprimant sur la question, la présidente du réseau, Mbathio Diao, estime que c’est un projet qui ambitionne d’être une campagne d’éducation régionale pour le changement de comportement et qui traite des droits sur la santé sexuelle reproductive.

De son côté, le représentant de l’ambassade de France, Laurent Barbot rendra d’abord hommage aux initiateurs du projet, avant d’évoquer les objectifs du fonds français MUSKOKA dans son engagement en faveur la santé  maternelle et infantile.

« La série existe grâce au fonds français MUSKOKA dont l’objectif vise à susciter des débats sur la santé afin d’informer, sensibiliser un très large public notamment les jeunes sur les enjeux de la  santé  maternelle et infantile. L’Appui du gouvernement français à la réalisation de cette série télévisée participe à la stratégie de la santé mondiale. Et dans la lutte contre beaucoup d’autres maladies telles que le Sida, la tuberculose etc.» dira-t-il.

Le Ministre de la jeunesse a salué et félicité pour sa part, les réalisateurs du film qui, selon lui, est en conformité avec les valeurs et les coutumes africaines « Je suis heureux que la Guinée est le sixième pays qui va diffuser officiellement cette célèbre série ‘’C’est la vie’’. Il me plait de saluer la présence des acteurs et actrices de cette série dont le contenu éducatif n’est plus à démontrer au regard de la pertinence de la thématique traitée à travers les différents épisodes qui la composent » a laissé entendre Mouctar Diallo.

Puis d’ajouter : « La problématique de la santé des jeunes et des adolescentes constitue de nos jours une préoccupation majeure des États et des gouvernements africains. Cela se justifie par le fait que malgré les multiples efforts consentis par les États et leurs partenaires en termes d’information, d’éducation et d’offre de service, bon nombre d’adolescentes et de jeunes restent confrontées au problème de santé.  Et soyez rassurés que le gouvernement guinéen en est pleinement conscient et compte jouer pleinement sa partition pour une prise en charge effective de ce phénomène » va conclure le ministre de la jeunesse.

La cérémonie sera clôturée par la remise officielle du CD à la radio-télévision guinéenne (RTG) qui s’est engagée à en assurer la diffusion.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE