SHARE

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le gouvernement guinéen ont paraphé le week-end dernier au Ministère de la Coopération et de l’Intégration Africaine, le document Cadre de Programmation Pays (CPP) de la FAO pour la Guinée pour la période 2018-2022.

Cette cérémonie de signature entre le Représentant de la FAO, Dr Mohamed Hama GARBA et la Ministre de la Coopération, Dr Diéné KEITA, s’est déroulée en présence du Ministre de l’Elevage, M. Roger Patrick MILLIMONO, du Coordonnateur résident par intérim du Système des Nations Unies en Guinée, M. Marc RUBIN, de plusieurs cadres de l’administration publique ainsi que de la FAO.

La signature du CPP dont le budget global prévisionnel s’élève à plus de 22 millions dollars US, s’est faite conjointement avec deux Accords de financement des projets dénommés :

« Appui à l’amélioration de la technologie de valorisation du riz local en République de Guinée » et« Gouvernance foncière inclusive pour améliorer la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance et la consolidation de la paix » financés par la FAO respectivement à hauteur de 290 000 dollars US et 1 600 000 dollars US.

Le CPP détermine les axes d’intervention de la FAO dans le pays pour les cinq prochaines années. Il représente le cadre de l’appui que l’institution entend mobiliser pour accompagner les efforts du Gouvernement dans les trois domaines prioritaires : la Sécurité alimentaire et nutritionnelle ; résilience des populations vulnérables aux crises et aux effets du changement climatique ;  Amélioration des revenus des femmes et des jeunes ruraux à travers l’augmentation de la productivité agricole et non agricole ; Amélioration de la gouvernance du secteur agricole et rural.

Pour le représentant de la FAO, Dr Mohamed Hama GARBA, « le Cadre de Programmation Pays de la FAO pour la Guinée, vise à assurer une plus grande efficacité de l’assistance de la FAO en soutien aux objectifs de développement rural. Il s’appuie sur les priorités nationales, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’environnement. Il indique en même temps les engagements généraux et les stratégies de la FAO pour appuyer le Gouvernement guinéen dans la réalisation de ses priorités telles que définies dans le Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020 ».

Considéré comme support pour le plaidoyer en vue de la mobilisation des ressources, le CPP est un cadre de pilotage stratégique de la coopération FAO-Gouvernement qui vise à contribuer au développement agricole durable, à la lutte contre la pauvreté, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à l’adaptation de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement au changement climatique.

Présidant la cérémonie de signature, la Ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Dr Diéné KEITA, a indiqué que : « le CPP est un outil efficace et efficient permettant d’améliorer les faiblesses de la gestion et d’identifier les opportunités d’un changement transformationnel et durable à long terme. Toutefois, ces projets s’appuient sur les expériences passées en s’adaptant aux nouveaux défis et besoins pour augmenter la demande sans cesse croissante des produits agricoles sur le marché guinéen ». Elle a ensuite réitéré « la profonde gratitude du Gouvernement à l’endroit du Système des Nations Unies en générale et de la FAO en particulier, pour l’appui qu’ils ne cessent d’apporter à la Guinée ».

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE