SHARE

La Guinée à l’instar des autres pays, célèbre le 14 Novembre de chaque année la Journée Mondiale du Diabète. Par ailleurs, cette célébration est placée cette année sous le thème : « La Famille et le Diabète ».

Ce thème a pour but de souligner le fait que désormais « Le diabète concerne chaque famille ».

Dans une déclaration, le ministre de la Santé de l’Hygiène publique, le ministre Dr Edouard Nyankoé Lamah a indiqué que  la Journée Mondiale du Diabète est la plus grande campagne de sensibilisation contre le diabète et à l’échelle mondiale.« Elle a été initiée en 1991 par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et l’Organisation Mondiale de la Santé, en réponse à la croissante menace pour la santé que représente le diabète », a-t-il dit.

«Le diabète et les maladies non transmissibles en général constituent une menace pour l’atteinte des objectifs de la politique sanitaire de notre pays et en particulier de notre développement économique et social », a déclaré le ministre Dr Edouard Nyankoé Lamah  .

 Selon le chef de département de la santé, quoique les données soient très parcellaires, il a été établi qu’en Guinée un adulte de plus de 50 ans sur 10 est diabétique. « Même les enfants ne sont pas épargnés par cette maladie avec une progression de 44 à 700 enfants diabétiques recensés et suivis entre 2000 et 2008 », a-t-il dit..

«Sa découverte fortuite parfois se fait au décours d’une complication souvent mortelle. Du point de vue évolutif, les comas liés au diabète représentent la moitié des amputations de membres réalisés dans nos hôpitaux et constitue la troisième cause de mise en dialyse pour insuffisance rénale terminale », a précisé le ministre de la Santé.

Poursuivant, le ministre de la Santé a également dit que l’association du diabète à une autre maladie non transmissible comme l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, les maladies rénales et neurologiques chez une même personne n’est pas rare. « Cette situation dramatique assombrie implacablement l’évolution toujours grave de cette maladie », a-t-il signalé

« En Guinée, le programme national intégré de prévention et de contrôle des MNT, mis en place en 2010, répond à cette logique intégrée, promotionnelle, préventive et curative des maladies non transmissibles et de leurs facteurs de risque. Le plan stratégique de lutte contre les Maladies Non Transmissibles sera mis à jour dans les semaines à venir avec le soutien de l’OMS et des autres partenaires et intervenants y compris les institutions de soins, académiques et de recherche. », a souligné  le ministre Dr Edouard Nyankoé Lamah.

Pour finir, le ministre de la Santé a invité certains compatriotes à venir volontairement se faire examiner dans les Centre de santé et les centres médicaux communaux de Conakry pour un dépistage gratuit comportant la mesure du taux de sucre sanguin qui nous permettra d’affirmer ou d’infirmer la présence du diabète.

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE