SHARE

Ancien ministre de la recherche scientifique et la communication , le président du CNID est sorti de son silence. Il était visé par l’Administration des Biens de l’Etat qui aurait du fil à retordre. 

Débarqué du gouvernement depuis avril 2017, Mountaga Tall est une figure de l’opposition désormais  Si le fait de ne plus cautionner la mauvaise gestion du Président IBK lui aura coûté un émiettement de son parti, pour avoir refusé de siéger au gouvernement, le mythique député de Ségou a fini par rebondir. Sa dernière sortie à l’endroit du Directeur Général de l’Administration des Biens de l’Etat l’atteste.

Se déclarant « blanc comme du lait de vache »,Mountaga Tall dément avoir 4 véhicules d’état dans son patrimoine privé. Il a indiqué avoir mis le tout à disposition de son successeur Arouna Modibo Touré dont la TOYOTA LAND CRUISER VX immatriculé K-8863 remise durant sa passation, et que l’actuel patron du département de la communication utilise comme véhicule de mission.

Le patron de l’enseignement supérieur du Mali entre 2014 et 2016, se dit surpris de voir sur les réseaux sociaux la fameuse lettre de la DGBE du Mali l’incriminant. Et d’ajouter qu’il est à la même adresse professionnelle depuis 1990 au quartier du fleuve, où se trouve son cabinet d’avocat. Me Tall estime que ce tohu-bohu n’est autre qu’une campagne d’intox afin de la salir et reste prêt pour « la prochaine attaque ».

En attendant de savoir s’il sera candidat aux législatives du côté de Ségou, le leader de l’UMA a bien le vent en poupe. Il compte bien faire face à l’adversité politique, surtout qu’il a été candidat à la présidentielle malienne de juillet 2018.

 

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE