SHARE

Après avoir été au cœur de la 1ère édition à Paris l’an dernier, le PM sera au rendez vous. Le forum PPP Afrique aura lieu au Maroc, cette fois avec plusieurs figures du continent.

La seconde édition à du Forum PPP Afrique se tiendra les 12 et 13 novembre 2018 à l’hôtel Sofitel de Casablanca (Maroc), sous le thème : « Promouvoir l’agriculture et les technologies de l’information et de la communication (TIC) en Afrique grâce aux Partenariats Public-Privé (PPP) ». Ce forum de haut niveau fait suite à celui tenu en 2017 à Paris, qui a rassemblé plus de 300 cadres et décideurs africains et européens. Parmi les panélistes de haut niveau, on avait Ibrahima Kassory Fofana, alors ministre d’Etat en charge des PPP.

Devenu Premier ministre de la Guinée depuis Mai 2018, son champ d’action s’est élargi. Ses nouvelles attributions en tant qu’exécutif seront d’un apport considérable au Forum PPP Afrique , acte 2. Engagé sur la promotion du numérique, il aura matière à moudre, vu le thème qui prend en compte cet aspect ainsi que celui qui reste cher au Chef de l’Etat Alpha Condé : l’Agriculture.

Les organisateurs ont adhéré à la démographie forte de l’Afrique avec une population majoritairement jeune, ainsi que la rareté des ressources financières publiques qui rend difficile la mise en œuvre de politiques de développement viables, reposant sur des infrastructures de qualité. Le rendez vous panafricain du PPP permettra de faciliter le développement des infrastructures et des services publics, avec un focus sur l’Agriculture et les TIC.

C’est donc un cadre indiqué pour les États afin de présenter leurs projets de PPP et les opportunités d’investissement afférentes. L’édition 2018 du Forum PPP Afrique s’attachera particulièrement à analyser le rôle des PPP dans la transformation numérique en Afrique, aussi bien en termes d’infrastructures (fibre optique, réseaux mobiles…) qu’en terme d’usages (services publics numériques, e-gouvernement…).

Le chef du gouvernement guinéen aura donc l’occasion d’évoquer l’implication du secteur privé auprès de l’Etat par rapport à l’essor de l’agriculture (réseaux d’irrigation, viabilisation de terres, structures de commercialisation et de transformation…).

Une tribune de plus pour promouvoir la Guinée, surtout qu’il s’agit du Maroc, pays qui fut le premier à aller dans la logique des forums économiques envers le secteur privé local.

Idrissa KEITA pour JMI

 Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE