SHARE

Dans un communiqué lu le dimanche soir sur les ondes de la télévision nationale, le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana a indiqué qu’à la suite de la grève qui a secoué le secteur de l’éducation, au cours de ces deux dernières semaines, le Gouvernement se félicite du dénouement de la crise grâce à la participation active de l’ensemble des partenaires sociaux impliqués (syndicats et représentants des parents d’élèves).

Le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a déclaré que le gouvernement rassure les parents d’élèves, les élèves et les enseignants que des dispositions en termes de sécurisation des concessions scolaires et de mobilisation des enseignants, ont été prises pour assurer l’effectivité des cours.

«Le Gouvernement remercie et félicite les enseignants, les parents d’élèves et élèves qui ont bien voulu répondre à son appel depuis l’ouverture des classes le 3 octobre 2018. Il réitère une fois de plus un appel aux parents d’élèves, aux élèves et aux enseignants encore réticents, pour une reprise effective des cours dès le lundi 22 octobre à 7h30. Il exhorte toute la communauté éducative à œuvrer à ses côtés pour sensibiliser chacun des acteurs afin que l’avenir de nos enfants ne soit pas compromis par une année blanche », a signalé Ibrahima Kassory Fofana..

Le Gouvernement met en garde tout fauteur de troubles appréhendé aux alentours des écoles, qu’il devra répondre de ses actes devant la justice.

« Il invite les Inspecteurs Régionaux, les DPE/DCE, les DSEE, les Directeurs d’écoles et Chefs d’établissements publics et privés, les enseignants et les partenaires sociaux à prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer à nos enfants leur droit, celui d’étudier dans la quiétude », a précisé le chef du gouvernement . »

Malheureusement, ce communiqué a attisé les ardeurs contestataires. Ainsi, la journée du lundi a été particulièrement troublée dans la plupart des établissements scolaires publics.

Dans la commune de Kaloum, par exemple, des élèves sont descendus dans les rues pour contester la qualité d’enseignant de leurs nouveaux maîtres.

Cette approche quelque peu orgueilleuse et sure d’elle du gouvernement a eu le mérite de mettre les syndicalistes encore plus en colère et les parents et enfants, encore beaucoup plus inquiets.

Momo SOUMAH pour JMI

 JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE