SHARE

Après avoir annoncé il y a de cela quelques mois le budget prévisionnel pour la tenue du procès des massacres du 28 septembre 2009, estimé à 78 milliards 87 millions 711 mille 600 GNF, le ministre de la justice garde des sceaux Cheik Sacko a, au cours d’un point de presse animé ce vendredi 19 octobre 2018, précisé les modalités du financement de ce budget.

Cheick Sakho a annoncé que les démarches ont déjà démarré pour la mise à disposition de budget. Selon lui, des étapes ont déjà été franchies notamment la validation par le conseil des ministres et le projet de budget déposé à l’Assemblée Nationale, qu’il ira défendre devant les députés.

«  On a un budget prévisionnel de 78 milliards 87 millions 711 mille 600 francs guinéens. La part de l’Etat, qui sera financé par le BND (Budget National de Développement) s’élève à 77 % de ce budget, soit 60 milliards 255 millions de francs guinéens. Pour Le reste du budget, les 23% seront apportés par deux partenaires au développement, c’est-à-dire les 17 milliards 832 millions 702 mille francs guinéens. Vous avez les Etats Unis pour 13 milliards 319 millions 600 mille francs guinéens et l’Union Européenne pour 4 milliards 513 millions 120 mille francs guinéens. C’est les deux partenaires qui se sont annoncés de façon claire pour appuyer notre pays » a annoncé le garde des sceaux.

Cela fait maintenant neuf  ans que les victimes de ce massacre qualifié par l’ONU comme « crimes de guerre et crime contre l’humanité » attendent la tenue d’un procès équitable.

L’ex-cinéma Liberté est retenu pour abriter cet historique procès.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE