SHARE

Une page s’est ouverte au niveau de la première capitale ivoirienne : le candidat Jean-Louis Moulot a été désigné vainqueur avec presque 50% des suffrages.

Grand Bassam qui avait célébré son centenaire en 2015,est la seule commune ivoirienne inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2012.La cité balnéaire a désormais un nouveau maire en la personne de Jean-Louis Moulot. Une alternance à travers laquelle, les Bassamois ont décidé de prendre en main leurs destinées.

Proche du vice-président Daniel Kablan Duncan aussi originaire de Grand Bassam, Jean-Louis Moulot est directeur de cabinet adjoint à la présidence ivoirienne. Pour les communales de 2018, il a décidé de s’engager sur ses terres auprès des siens.

Sous les couleurs du RHDM, Moulot fut celui qui aura le plus emballé la cité dont est originaire l’icône musicale MEIWAY. C’est sur le score de 48,58% que le jeune dynamique Moulot s’imposera face au candidat sortant Phillipe Ezaley. Les militants de son dernier ont voulu pagailler à Grand Bassam mais Jean-Louis Moulot a pris tout le monde de court : il a tendu la main à son aîné.

Le maire élu des Bassamois a appelé Mr Ezaley à reconnaître sa victoire conformément au verdict des urnes, validé par la CEI. Le jeune Moulot conseille au maire sortant, au cas où il estime avoir été victime d’injustice, d’utiliser les recours légaux en la matière, et ne pas prôner la violence.

L’heure est donc à la relance de Bassam et les défis touristiques, infrastructurels ainsi que l’emploi des jeunes sont ce vers quoi aller désormais : l’essentiel!

Idrissa KEITA pour JMI

 Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE