SHARE

Malgré toutes les intimidations entreprises par  les autorités du pays pour affaiblir la  grève générale  illimitée des enseignements des établissements publics déclenchée depuis  le 03 octobre dernier, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) n’ a pas renoncé à son mouvement  de revendications concernant les huit millions de salaire de base des enseignants.

A cet effet , une rencontre a été convoquée hier vendredi, au ministère de la Fonction publique  entre le gouvernement et les membres du SLECG , dans le cadre des négociations par rapport aux huit millions de salaire de base des enseignants .

La rencontre n’a cependant pas été à la hauteur des attentes. Chacun  a campé sur ses positions. Le gouvernement souhaitant reporter toute augmentation à la loi des finances de l’année 2019. Quant aux  syndicalistes, il n’en démordent, exigeant un geste du gouvernement et la cessation de toute poursuite contre quelques uns de leurs membres visés par les autorités et l’annulation des quelques affectations d’enseignants pour, dit-on,  fait de grève.

Mais on promet de se retrouver le lundi 15 octobre.

Léon KOLIE pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE