SHARE

En plénière d’urgence mercredi dernier, au siège de l’Union des forces Démocratiques de Guinée (UFDG) à la Minière, les leaders de l’opposition républicaine, ont décidé, par Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition, de faire du mardi prochain une ‘’ville morte’’  dans le but de protester contre le déroulement actuel de l’installations des exécutifs communaux.

Le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein  et ses compagnons de lutte ont également indiqué que le processus a été émaillé d’anomalies. Ils accusent le pouvoir d’Alpha Condé de n’avoir aucune volonté d’appliquer à la lettre l’accord du 8 août dernier.

«Nous avons décidé de rejeter catégoriquement tous les exécutifs communaux installés en violation de la loi et de l’accord politique du 8 août. Nous exigeons la reprise de l’opération d’installation des élus locaux conformément à la loi et à l’accord politique », a dit le leader de l’UFDG devant un parterre de journalistes.

Cellou Dalein a aussi exigé du ministère de l’administration du territoire un calendrier d’installation des élus locaux: « Actuellement, c’est de manière sélective qu’on décide d’installer les conseils communaux »

Evoquant le cas de Gueassou, l’ex-premier ministre a ensuite signalé qu’il revenait au Bloc Libéral de designer le maire conformément à l’accord de sortie de crise.

« Nous avons décidé, pour protester contre ces anomalies, d’organiser une ville morte pour interpeller le gouvernement et les autorités de ce pays, le mardi prochain dans les 5 communes de Conakry !», a annoncé Cellou Dalein .

 

Karifa KEITA pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE