SHARE

Dans le but de soutenir les populations insulaires des îles du littoral, des jeunes issus de plusieurs ONG ont créé un mouvement dénommé ‘’Sauvons nos îles’’ en anglais « Save our islands ».

Ce mouvement était de sortie ce samedi 6 octobre sur l’ile de Kassa pour assainir l’école primaire de l’ile et distribuer des fournitures scolaires aux élèves de ladite école.

Le but de ce mouvement d’activistes est d’agir et d’interpeller l’opinion sur les menaces qui planent sur les îles du littoral Guinéen. À cause des effets du changement climatique, notamment de l’avancée de la mer, ces îles risquent de disparaître dans les prochaines décennies si rien n’est fait avec comme conséquences, l’exil climatique pour les populations locales. C’est donc à travers cette opération d’assainissement et de distribution de kits scolaires que le mouvement a entamé ses actions sur la première île visitée.

La cérémonie a mobilisé les populations insulaires, les élèves et leurs parents qui ont réservé un accueil chaleureux aux membres du mouvement avec l’assistance du directeur de l’école primaire de kassa qui a facilité l’opération de distribution, des kits scolaires. Plusieurs autres actions ont été menées par les activistes : la réfection des tables-bancs usagers des différentes sales de classes, les tableaux repeints, etc…

Pour le coordinateur du mouvement ‘’Sauvons nos îles’’, également président de l’ONG Protection et Gestion   de l’Environnement (PEG) « L’idée est venue  d’un constat que nous avons fait dans les îles. D’abord, après tout nous nous  sommes rendu compte que les habitants de ces zones, vivent dans un environnement menacé,  à savoir  la pollution via les déchets  biomédicaux, les déchets plastiques et d’autres phénomènes qui causent la dégradation de l’écosystème », a relevé Mahamadou Cellou Diallo.

Pour rappel, l’école primaire de Kassa, qui a abrité la cérémonie a été construite en 1938. Elle compte six salles de classe avec un effectif de 693 élèves dont 309 filles. Cette école fonctionne en  double vacation avec 90  apprenants par classe.

Ces activistes venus des ONG notamment du  PEG, de Terre Verte, de l’AJPE, de Guinée écologie entendent intensifier les activités dans ces zones vulnérables face aux effets du changement climatique, à travers des sensibilisations sur les enjeux climatiques, l’éducation environnementale et la scolarisation des enfants des zones insulaires.

À noter que Kassa est la première étape de cette opération qui devrait se poursuivre sur les autres îles du littoral.

Mamadou Aliou Diallo pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

                                       

Comments

comments

SHARE